la terre tourne, et tu tournes avec elle
TOP PARTENAIRES DE PWL

plus?vous?voter


MEMBRES DU MOIS
PWL

RPGISTE DU MOIS
Adel De Lavauderie

RPGISTE DU MOIS
Chuck B. Onekung

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture de PWL.

Partagez|

la terre tourne, et tu tournes avec elle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: la terre tourne, et tu tournes avec elle Mar 20 Mar - 0:46


la terre tourne, et tu tournes avec elle

ft Tallulah O'Malley

La vie à Montsimpa avait clairement prit des tournures étranges ces dernières semaines. Nolan avait quitté la ville pour deux semaines, les deux premières semaines de congés qu'il avait eu depuis son arrivée ici. Il avait rendu visite à son frère à Los Angeles, et en était revenu différent. Plus froid, plus distant, et moins impliqué dans les problèmes quotidiens que lui apportait la vie. Il vivait désormais seul dans son grand appartement qui lui semblait bien vide depuis le départ de ses colocataires. Il ne demandait plus de nouvelles à Norah, et n'en voulait plus, il était en colère. La tristesse avait laissé la place à une profonde haine à l'égard de la jeune femme. N'oublions pas qu'il n'y qu'un pas de la haine à l'amour. Après avoir terminé le travail en cet après midi printanier, Nolan se dirigea donc vers le parc, et prit place sur un banc. Il sortit une cigarette, nouvelle habitude apportée de Los Angeles. L'air maussade, l'Irlandais tentait de faire le vide. Il était venu avec des résolutions, il comptait bien les appliquer. Il sortit donc son téléphone de sa poche, et effaça le numéro de Norah. Une bonne chose était faite, la suite s'annonçait plus compliquée, trouver des colocataires d'envergure n'allait pas être une mince affaire. Le soleil pointa le bout de son nez, l'occasion pour Nolan de mettre ses lunettes de soleil et de s'installer un peu plus confortablement sur ce banc. Le silence qui régnait dans le parc était agréable, c'est notamment la raison pour laquelle finir le travail à 16h avait ses avantages, les enfants étaient encore à l'école. Quand on a plus personne avec qui partager ce type de moment, on s'habitue à apprécier la solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la terre tourne, et tu tournes avec elle Lun 26 Mar - 18:49



au fond, j'crois que la terre est ronde.

Ok, pas de stresse. Tout allait bien se passer. N’est-ce pas ? La brune fronça les sourcils, scrutant les lieux. « Ok, j’suis perdue » souffla-t-elle en levant les yeux au ciel. Tallulah était venue ici de son plein gré. Et, du coup, elle s’interdisait de péter les plombs, de renoncer, ou encore se plaindre. Oui, elle était comme ça: plutôt battante, plutôt gagnante, que perdante etc… La belle était arrivée la veille en ville. C’était un départ relativement précipité et non-réfléchit, ce qui était aux antipodes de ses habitudes. Du coup, l’irlandaise était en constante improvisation depuis hier. Niveau hôtel, niveau bouffe, niveau tout en fait. Non que ça la stressait, Tallulah se faisait confiance en tout point mais, il n’empêchait que –pour une raison inconnue- la boule au ventre ne la quittait pas depuis le premier pied posé sur le sol américain. D’autant que c’est dans ce genre de moment que les doutes prenaient le dessus. Genre, pourquoi était-elle venue ici ? Etait-ce justifié ? Ne commettait-elle pas une erreur ? La jeune femme secoua vigoureusement la tête, chassant ses idées de son esprit avant de reposer ses lunettes de soleil sur son nez et reprendre la marche. Oui, elle marcherait pour marcher s’il le faudrait. Attendez, trouver où prendre un café n’allait pas l’arrêter et ne pouvait être si compliqué. Quelques minutes filèrent, la belle jeta un coup d’œil à la montre à son poignet et finit par trouver ce qu’elle cherchait depuis quelques heures maintenant. Comme quoi même sans carte…Bref. Ses prunelles balayèrent encore une fois la place, et un parc se dessinait non-loin. Et, automatiquement, c’était là qu’elle se dirigeait (…) « Le gars que je connaissais ne fumait pas » lança-t-elle simplement d’une voix blanche, légère en s’asseyant à l’autre bout du banc qu’occupait le brun. Il n’y avait plus aucun doute c’était bien lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la terre tourne, et tu tournes avec elle Mar 27 Mar - 15:08

L'heure aidant très largement, le parc n'était rempli que de vieilles retraitées attirées par les premiers rayons de soleils du printemps. Nolan était aussi là pour ça d'ailleurs. Il avait fermé les yeux entre deux aspiration sur sa cigarette, après tout il fallait bien profiter de ce calme et de ce repos qui ne durerait pas, pour sur. Il fut néanmoins perturbé dans son repos par une voix féminine, qui venait de très près. Une jeune femme devait s'être assise près de lui, et cette voix là, Nolan la connaissait plutôt bien. Mais c'était impossible. Il ouvrit doucement les yeux et tourna la tête vers la jeune femme qui s'était en effet assise sur le même banc que lui. Sa bouche s'ouvrit alors, mais aucun son n'en sortit, ses yeux s'écarquillèrent, il était surpris, choqué. Tallulah, son amie d'enfance, son premier amour, la fille parfaite qu'il avait quitté sans même lui dire au revoir il y a quelques mois de ça se trouvait devant lui, dans ce parc, à Montsimpa. Il ne se frotta pas les yeux pour être assuré de bien voir la jeune femme, c'était trop cliché, mais il laissa tombé sa cigarette. Impossible de garder son calme et sa sérénité, un immense sourire avait pris place sur son visage. Il mourrait d'envie d'enlacer l'enfant de son pays dans les bras, mais pas encore, c'était trop tôt. Il rétorqua donc, amusé et toujours sous le coup de la surprise. « Le gars que tu connaissais a bien changé. » Il ponctua sa phrase par un sourire radieux, et après s'être levé vint enlacer la jeune femme, la serrant fort contre lui, tout en gardant une certaine pudeur, il n'avait jamais été fan des démonstrations publiques. N'en revenant toujours pas, il ne pu s'asseoir, et comme un enfant excité faisait des mouvements de bras dans tous les sens. « Mais...Qu'est ce que tu fais là ? Pourquoi tu ne m'as rien dit ? Tu loges où ? Comment tu vas ? Tu es magnifique. » Ses propos allaient dans tous les sens, et il avait même oublié sa première question, il était véritablement déstabilisé. Si elle lui avait manqué ? C'était indéniable. Si il avait envisagé la voir un jour ici ? Assurément pas. Il y avait tant de questions sans réponses, et il comptait bien en connaitre toutes les réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: la terre tourne, et tu tournes avec elle

Revenir en haut Aller en bas

la terre tourne, et tu tournes avec elle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» la terre tourne, et tu tournes avec elle
» Sur une barque ... seul ... avec elle ...
» Eden « Traite une femme comme une reine et elle te traitera comme un roi. Traite une femme comme un jeu, et elle te montrera comment on joue. »
» Jour 1: La Terre volée
» Quelle corvée ce shopping ! [Kimberley]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE SIMS™ play with life. :: 404 ERREUR :: DEMOLIR LE TERRAIN :: Corbeille PWL 1.0 :: Cimetière rpgique-