dead man walking (+) julian
TOP PARTENAIRES DE PWL

plus?vous?voter


MEMBRES DU MOIS
PWL

RPGISTE DU MOIS
Adel De Lavauderie

RPGISTE DU MOIS
Chuck B. Onekung

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture de PWL.

Partagez|

dead man walking (+) julian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
lone wolf
avatar

messages : 6890
arrivée : 12/09/2011
avatar : aaron taylor-j.
disponibilité : no babydoll.
crédits : whiskey lullaby pour l'avatar, ma fauve parfaite (clem, redsoul) pour la signature. ♥.
real life : alexia ; side.effect

activité : peintre (maudit). à part ça, pratique l'art de ne rien foutre à longueur de journée.
bonus à long terme : 0
lone wolf

« Le temps confirme l'amitié. »
humeur: don't care
adresse: hart's
répertoire:

MessageSujet: dead man walking (+) julian Dim 26 Jan - 0:40


i hear the angels talking,
now i'm a dead man walking

Deux longs mois. Et il ne s'y fait toujours pas. Pourtant, plus il se passe de matins où Aeden se lève, moins il s'en souvient. Des temps d'avant, lorsqu'elle était encore là, tout près de lui, à lire un livre, à écouter une chanson qu'il venait tout juste de découvrir mais qu'il adorait déjà. Et cette complicité, perdue. A jamais. Ce jour-là, oh oui, il s'en souvient parfaitement. Il a peut-être un peu de mal sur les temps qui précèdent mais cette journée, dieu qu'il aimerait pouvoir l'oublier. Le jour de sa mort. A elle, Roxane. Sa grande complice. Et maintenant, le néant. Il aimerait pouvoir dire qu'il lui a fait honneur, depuis. En peignant, par exemple. Pourtant, il n'a pas été capable de toucher un pinceau depuis de nombreuses semaines. Ou bien en ne finissant pas ivre mort au coin d'un bar un soir de semaine. Là aussi, il échoue. Reste-t-il quelque chose de véritablement bon dans son existence ? Ca aussi, il l'ignore. Décidément, il ne semble pas doué pour grand chose, pas même pour se garder sain et sauf le temps d'une vie. C'est à peine s'il vit. Survivre, c'est plutôt ça. En attendant, il est ici quand elle n'est plus là. Il doit se ressaisir. Mais pas aujourd'hui, pas maintenant, surtout pas alors qu'il se dirige vers ce terrain morne et sans vie du cimetière de la ville. C'est certainement la première fois qu'il s'y rend. Jamais depuis son arrivée à Sunset Valley Aeden n'avait franchi ces grilles de fer, et marché entre ces plaques de pierres, pas même pour l'enterrement de son amie quelques mois plus tôt. Et depuis, pas une seule fois il n'avait eu le courage de lui rendre visite dans l'au-delà. Un lâche, c'était tout ce qu'il était. Il avait fui la peine, fui la réalité. Et maintenant, toutes les peines du monde le giflaient en pleine gueule. A tel point qu'il ignorait où se trouvait sa nouvelle résidence. Il erre dans les allées sans voir, sans prêter attention. Quand il y sera, il le saura. Pour preuve, le terrain vaste est désert, mis à part un vieux monsieur, à l'entrée du cimetière, chargé de l'entretien, et probablement en train de succomber à sa prochaine résidence, et une silhouette masculine de dos, quelques allées plus loin. Il s'approche, pas vraiment par curiosité mais plutôt attiré par quelque chose d'un peu mystique, il ne saurait l'expliquer, pour s'apercevoir que cette dite silhouette n'est autre que le meurtrier de son amie. Son grand amour, paraissait-il, mais il n'en croit rien. Il en rirait aux larmes si chaque son n'était pas coincé au fin fond de sa gorge. Il étouffe, de tristesse, peut-être, de haine, certainement. Quand enfin, le souffle court : « Ne t'embête pas pour moi, je repasserai. » Ce qu'il peut se sentir con, là, seul face à cet homme qui se retourne enfin vers lui, la rage aux yeux, aux lèvres, sans avoir même pensé à apporter des fleurs. Les cimetière, c'est pas son truc, il n'en sait rien. Doit-on vraiment apporter des fleurs ? Son espace semble déjà bien assez décoré, peut-être même un peu trop pour l'occasion.

__________________________________

(my skin is on fire every time I see you) i want to tell her the five most important things she needs to know before she leaves, but we haven’t spoken all morning. i made the coffee without being asked. she took it the same way. i say five, but there could be more. i’m sure there are more, but five it's good, i think. enough but not too many things to carry with her. she wouldn’t listen beyond five, anyway. a calm has settled over her. i say five, but really, there’s only one thing, only one thing to tell her.. don’t go. (till my heart stops beating, fauve m. & aeden c. ♥♥)


Dernière édition par Aeden Chapman le Dim 26 Jan - 12:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: dead man walking (+) julian Dim 26 Jan - 3:03


› dead man walking.
La pierre était grise, froide, sans vie. Un monument dressé par pur convention social, une oeuvre qu'il détestait profondément. Et pourtant il venait là souvent, se posant face à ce tas fade de matériaux hors de prix, pensant. Parce que parler à voix haute n'aurait servi à rien de toute façon. Il se serait senti obligé de peser ses mots, de parler à voix basse. Dans son esprit clos il pouvait hurler de toute ses forces, personne ne viendrait lui demander le silence. Dès lors il n'était plus indécent de se tenir là, à lui parler à elle dans ce huit clos que formait sa pensée. Non, cette tombe était définitivement laide. Elle ne reflétait pas la joie de vivre qu'avait été Roxane. Elle ne reflétait pas même les nuages au dessus d'eux. C'était une tombe, point. Les fleurs s'entassaient un peu partout, certaines plus belles et plus fraîches que d'autre. Plus tôt il s'était vu en jeter certaines, les chrysanthèmes. Parce que Roxane avait toujours détesté ces fleurs là et qu'elle n'en aurait jamais voulu sur sa tombe. Une heure, voilà une heure qu'il pensait à elle. Il pensait à son déménagement, à combien il était dur de vivre sans elle, à son boulot et à tout ce qui lui passait par la tête. Il ne parlait jamais, il en était incapable. Muré dans un silence de glace il restait là, longtemps. Toujours, Julian avait été un fervent croyant. Et depuis que ce foutu ciel lui avait fait l'affreuse blague de lui retirer sa fiancée il en voulait à la terre entière, aux croyants et aux athées. Quel dieu aurait pu être assez cruel pour la prendre elle quand tant d'enflures restaient en vie ? Ses pensées blasphématoire furent interrompus par des bruits de pas derrière lui. Une personne approchée, si prêt que Jules senti son corps se raidir. Il voulait être seul et redoutait de voir le visage qui se composerait face à lui une fois retourné. La surprise fut gâchée alors que la voix d'Aeden s'élevait. Un ami de Roxane, un très bon ami. Un ami qui s'était fait un devoir de lui faire la guerre. Julian n'en pouvait plus de cette situation éreintante pour les deux partis. Il hésita un instant, avant de lancer avec une voix plus basse qu'à son habitude. « Tu peux rester si tu veux. Elle aurait aimé que tu restes. » Il se tourna vers lui, pas vraiment convaincu. Aeden n'avait pas même fait 'effort de venir à l’enterrement et pourtant il n'arrivait pas à lui en vouloir, comprenant quand trop bien ce besoin de recul, cette envie de ne pas aller face à la vérité. Parce que celle-ci blesse aussi aisément que le deuil lui même. Doucement, sans même porter d'attention aux mouvements de son hôte soudain, il se retourna vers la tombe pâle. Complètement impersonnelle et hideuse. Mais plus encore, injuste. « Je n'arrive pas à me faire à l'idée qu'elle ne nous sourira plus jamais. » Un nous qui lui semblait de mise malgré la haine que lui vouait Aeden. Après tout, il l'avait aimé presque autant que Julian lui même.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
lone wolf
avatar

messages : 6890
arrivée : 12/09/2011
avatar : aaron taylor-j.
disponibilité : no babydoll.
crédits : whiskey lullaby pour l'avatar, ma fauve parfaite (clem, redsoul) pour la signature. ♥.
real life : alexia ; side.effect

activité : peintre (maudit). à part ça, pratique l'art de ne rien foutre à longueur de journée.
bonus à long terme : 0
lone wolf

« Le temps confirme l'amitié. »
humeur: don't care
adresse: hart's
répertoire:

MessageSujet: Re: dead man walking (+) julian Dim 26 Jan - 14:54

A peine arrivé qu'il regrette déjà son action. Jamais il n'aurait dû venir. Qu'est-ce qu'il pensait, après tout ? La situation dans laquelle Aeden se trouve était à prévoir. Évidemment qu'il allait tomber sur Julian, évidemment que la colère monterait en lui comme une éruption volcanique. Il avait tenté de l'ignorer pendant assez longtemps, et maintenant il s'était lui-même placé devant le fait accompli. Vraiment intelligent. A la minute où il découvre le regard de l'homme posé sur lui, il aimerait pouvoir s'enfuir à nouveau. C'est d'ailleurs ce qu'il s'apprête à faire, fuir loin, très loin. « Tu peux rester si tu veux. Elle aurait aimé que tu restes. » Trop tard, à présent. Il sait très bien que s'il part maintenant, il ne reviendra peut-être pas. Ses éclairs de courage sont bien trop rares pour être reconduits à plus tard. Sa voix sonne comme une erreur, un défaut dans cet endroit si calme et pourtant si tourmenté. Ce sont les démons qui y résident, les démons qu'on entend des enfers, très certainement. Cet endroit n'a jamais été une partie de plaisir pour qui que ce soit et encore moins pour Aeden qui se fait violence pour ne pas rebrousser chemin. « Je n'en suis plus si sûr. » Il expire doucement, quand soudain, son souvenir. Il a du mal à l'imaginer piégée parmi tous ces inconnus, ces gens qui n'ont rien demandé à personne et à qui on a pourtant retiré la vie. Au contraire, fidèle servitrice de l'au-delà, plutôt du genre à amener une couverture chaude à cet homme en quête de réponses, ou à cet enfant parti trop tôt. Celle qui aurait finalement accepté son destin, aussi injuste et cruel soit-il. A vrai dire, il ignore ce qu'elle est devenue. Peut-être bien qu'elle veille sur eux deux, en ce moment même. Il l'a déçue, c'est certain. Il agit comme un enfant, sans se soucier des conséquences. Et ne pas venir à ses funérailles, son dernier au-revoir, a certainement été la bêtise suprême, la moins pardonnable de toutes. Jamais il ne s'en est autant voulu. Alors il s'approche encore un peu, au même niveau que le fiancé de son amie, saluant sa tentative d'approche aussi bien qu'il accepte de tolérer sa présence, pour un maigre instant. « Je n'arrive pas à me faire à l'idée qu'elle ne nous sourira plus jamais. » La tête baissée, il sourit faiblement, rien qu'à l'idée de la voir se moquer de lui. La nostalgie n'est que de très courte durée puisque immédiatement, la colère grimpe à nouveau dans ses veines comme le poison de son existence. « Encore une chose qu'on aurait pu éviter, tu ne penses pas ? » L'attaque vise directement son voisin, à l'évidence. Cet homme qui, jusqu'au dernier souffle de la jeune femme, a tenu à l’assommer de traitements, peu importe si les précédents n'avaient pas été fructueux, s'ils n'avaient faits que l'affaiblir un peu plus. Et il les lui ferait bien avaler tiens, ces traitements à la con.

__________________________________

(my skin is on fire every time I see you) i want to tell her the five most important things she needs to know before she leaves, but we haven’t spoken all morning. i made the coffee without being asked. she took it the same way. i say five, but there could be more. i’m sure there are more, but five it's good, i think. enough but not too many things to carry with her. she wouldn’t listen beyond five, anyway. a calm has settled over her. i say five, but really, there’s only one thing, only one thing to tell her.. don’t go. (till my heart stops beating, fauve m. & aeden c. ♥♥)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: dead man walking (+) julian Dim 26 Jan - 21:31


› dead man walking.
Le vent fouettait son visage déjà habillé par le mélange d'eau salé et de fraîcheur. Il ne faisait pas beau, loin de là. Tant mieux, il ne se voyait pas regarder le soleil et la joie refléter contre la pierre morbide. Il détestait ça, venir lorsque le temps était clément. Il détestait voir le bonheur alors que rien d'autre ne respirait que son propre corps dans ce champ de tombes. Roxane n'avait rien à foutre là. Julian ne sentit même pas ses membres trembler alors qu'il devait se retenir de gratter la terre en hurlant dans le simple but de la sauver, de venir la chercher dans son froid tombeau. Il n'y trouverait que de la chair, des os et sa robe bleu qu'il aimait tant. La bague de fiançailles aussi avait eu le droit à sa place dans le cercueil de bois précieux. Elle n'aurait pas servi bien longtemps, à son grand dam. La présence d'Aeden lui était complètement égale au final. Ils étaient tout deux plantés là, devant la tombe. À attendre que l'un d'entre eux fasse ce grand saut qui les terrifiaient. Julian se sentait si fatigué de lutter contre lui même et pourtant une énergie sourde parvenait à lui donner encore une once de courage, assez pour lui dire de rester. Lui qui le détestait, qui ne le comprenait pas. Sa voix se faisait dur à l'oreille de l’endeuillé qui pourtant se laissa sourire face à cette réplique, perdu dans son esprit malsain de souffrance et de décadence. « Je ne t'ai jamais vu ici. Tu viens souvent la voir dis ? » Une question qui le rendait véritablement curieux alors qu'il tentait de se rappeler de l'enterrement. Avait-il vu Aeden parmi cette foule dense de proches en pleurs ? Il n'en avait pas le moindre souvenir. Il n'avait pas le moindre souvenir de cette journée à vrai dire, à parce le visage serein de son aimée peu avant l’inhumation, et le froid terrible de son lit le soir même. Froid qu'il ne parvenait toujours pas à supporter et qui l'empêchait de dormir depuis huit longues semaines. La pic agressive de l'autre homme le fit se retourner, le regard fixé sur le visage du brun. Comment osait-il lui dire ça, lui parler de la sorte ? Personne d'autre n'était responsables que ces médecins incapable de s'occuper d'elle. « À moins de trouver un gars capable de faire une putain de marathon sur la flotte, je ne vois pas trop comment nous aurions pu Aeden. Elle était malade, elle l'a toujours été. » Il enfonça les mains dans ses poches, inquiet de la tournure que prendrait cette discussion. Il refusait de se mettre à hurler ici, alors qu'elle se reposait tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas
lone wolf
avatar

messages : 6890
arrivée : 12/09/2011
avatar : aaron taylor-j.
disponibilité : no babydoll.
crédits : whiskey lullaby pour l'avatar, ma fauve parfaite (clem, redsoul) pour la signature. ♥.
real life : alexia ; side.effect

activité : peintre (maudit). à part ça, pratique l'art de ne rien foutre à longueur de journée.
bonus à long terme : 0
lone wolf

« Le temps confirme l'amitié. »
humeur: don't care
adresse: hart's
répertoire:

MessageSujet: Re: dead man walking (+) julian Lun 27 Jan - 12:33

A l'extérieur, le calme règne. Un corbeau pas très loin, posé sur une branche, les guette. Le concierge à l'entrée, ne semble même pas s'importuner de leur présence. Et pourtant à l'intérieur, le désordre total, le mélange des pensées, le tourbillon des regrets. « Je ne t'ai jamais vu ici. Tu viens souvent la voir dis ? » Quel était son problème, au juste ? Voulait-il vraiment lui rappeler ses erreurs, lui rappeler à quel point il est idiot de ne pas passer plus souvent ? Cette chose qu'Aeden ne contrôle pas. C'est plus fort que lui, plus fort que sa raison. Il ne peut pas. Cette putain de sensation qui le prend aux tripes et le paralyse dès qu'il y pense. A Roxane reposant sous ses pieds. A elle qu'il ne reverra plus, à toutes ces choses qu'il a perdu et toutes les autres qu'il aurait aimé ne pas avoir eu. Aeden se renfrogne. « C'est la première fois. » Et voilà qu'il lui avoue qu'il n'était pas présent à l'enterrement, même si Julian doit probablement le savoir. C'est peut-être même toute la raison de sa question, pour mieux lui reprocher je ne sais quelle autre faute qu'il ne peut plus avoir sur sa conscience. Il sent qu'il devrait dire quelque chose. S'excuser, certainement. Au moins expliquer la raison de son absence. Mais les excuses, c'est pas son truc et cet homme est bien le dernier mec à qui il doit des explications. Si quelqu'un doit bien des explications, c'est Julian. Ce mec qui s'approprie une femme et la pousse jusque dans la tombe. Quel enfoiré ferait ça, hein ? L'agacement le prend à l'estomac. Tellement de choses à reprocher, d'autres impossibles à oublier. « À moins de trouver un gars capable de faire une putain de marathon sur la flotte, je ne vois pas trop comment nous aurions pu Aeden. Elle était malade, elle l'a toujours été. » Le voilà encore qui tente de se décharger de toutes responsabilités. Ce n'est pas sa faute, elle était malade quoi qu'il arrive. C'est si facile à dire. Il sent le regard de l'homme posé sur lui et il bouillonne. Qu'on ne lui dise pas ça, à lui. Comme s'il n'y avait rien d'autre à faire, comme si finalement, son extinction était l'unique solution. « Tu vas vraiment essayer de me faire avaler ça ? » Aeden n'en revient pas. Sont-ils vraiment en train d'avoir cette conversation ? Il jette un coup d'oeil autour de lui, nerveux. « Tu vas me dire qu'il n'y avait rien d'autre à faire ? Que vous aviez tout essayé ? » Il secoue la tête, dans l'incompréhension la plus totale. Il n'en croit pas un mot. Il se sent déraper et réfrène sa rage, au moins pour un temps. Tout ce qu'il va réussir à faire dans cet état là, c'est les faire virer du cimetière. « T'es juste incapable de voir la vérité en face. » Il soupire bruyamment, avant de reprendre plus calmement. « C'est toi qui l'a tuée. » Les traits durs et le regard impardonnable, pas même soulagé de délivrer enfin sa rancoeur sur ce pauvre homme qui n'a rien demandé.

__________________________________

(my skin is on fire every time I see you) i want to tell her the five most important things she needs to know before she leaves, but we haven’t spoken all morning. i made the coffee without being asked. she took it the same way. i say five, but there could be more. i’m sure there are more, but five it's good, i think. enough but not too many things to carry with her. she wouldn’t listen beyond five, anyway. a calm has settled over her. i say five, but really, there’s only one thing, only one thing to tell her.. don’t go. (till my heart stops beating, fauve m. & aeden c. ♥♥)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: dead man walking (+) julian Lun 27 Jan - 22:58


› dead man walking.
Tempête. Vents violents, monde soudainement gris et pluie glacée. Pensées en mouvements constants, explosions d'émotions différentes, horreur qui tiraille. Et les éclairs zébraient son esprit tourmenté alors que son âme n'était plus que foudre et bourrasque. Il avait l'impression de flotter au dessus du monde, regardant de sa hauteur les misères et les bonheurs. Le cimetière devenait de plus en plus petit derrière lui et bientôt tout ça ne fut plus qu'une tâche dans un monde de couleurs. Une tache sombre, sale, le genre qui ne part pas au lavage. Une tache douloureuse qu'il devrait apprendre à cacher, à supporter pour le bien de ses proches. Une tache qui englobait Aeden, vestige de cette vie passée au coté de Roxane. Que le brun lui dise qu'il ne venait que pour la première fois ne l'étonna finalement pas. Il aurait voulu lui en vouloir, et pourtant seulement de la tristesse à son égard réussissait à naître en Julian. Il avait perdu son amie, il serait difficile de s'en remettre. Avant d'être sa fiancée, Roxane avait été une fille aimante et aimée, entourée de beaucoup de monde. Elle n'était pas sienne, elle était leur. Comme si le nombre lui avait interdit de se plaindre, de se démarquer de cette foule en deuil. Il tentait tant bien que mal de n'être alors qu'un visage parmi les autres, en vain. La soudaine agressivité d'Aeden le prit totalement au dépourvu et il se tourna vers lui, blessé et déçu. Alors voilà, ils allaient commencer à se battre pour les choix qu'elle avait fait ? Le ton de Jules devint plus dur alors qu'il tentait difficilement d'avaler la colère de son vis à vis. « Je n'essaye rien du tout. » Se pinçant les lèvres il écouta l'argumentation du brun. Lui incapable d'ouvrir les yeux ? Peu être bien. Il allait répondre lorsque l'autre homme lâcha la bombe. Cette courte phrase qui le réveillait en pleine nuit, haletant et perdu. Cette phrase qui réussissait à le faire craquer même lorsque son esprit semblait avoir retrouvée la paix. Cette phrase qu'il n'avait encore osé prononcer. « Je... » Il ravala sa salive et sa rengaine, tentant de camoufler son émotion qui pourtant venait briser le fil de sa voix. « Ils allaient l'opérer tu sais. Un nouveau cœur, ils allaient lui mettre un tout nouveau cœur pour qu'elle arrête de souffrir. Elle n'a pas tenu le coup et ce n'est pas de ma faute. » Il ne lâcha pas l'autre homme du regard, tendu. Aeden avait pourtant tellement raison. Si il ne l'avait pas foutu enceinte, lui interdisant l'accès à ses médicaments habituels, elle aurait surement tenue le coup. Sa colère envers lui même se changea en rage contre le brun qui pourtant n'avait rien fait de plus que de dire la vérité. « Tu ne peux pas m'accuser de tels choses alors que j'ai tout fait pour elle. Je ne suis pas magicien, j'étais juste... » Sa voix se brisa pour de bon. « J'étais juste totalement impuissant, incapable de la soulager. J'en suis terriblement désolé. »
Revenir en haut Aller en bas
lone wolf
avatar

messages : 6890
arrivée : 12/09/2011
avatar : aaron taylor-j.
disponibilité : no babydoll.
crédits : whiskey lullaby pour l'avatar, ma fauve parfaite (clem, redsoul) pour la signature. ♥.
real life : alexia ; side.effect

activité : peintre (maudit). à part ça, pratique l'art de ne rien foutre à longueur de journée.
bonus à long terme : 0
lone wolf

« Le temps confirme l'amitié. »
humeur: don't care
adresse: hart's
répertoire:

MessageSujet: Re: dead man walking (+) julian Ven 31 Jan - 18:32

Le moins qu'il pouvait dire, c'était que la tentative de Julian se montrait plutôt convaincante. D'ici quelques minutes, Aeden pourrait presque ressentir de la compassion pour cet homme qui semblait avoir tout raté, c'est dire combien il semblait bien s'y prendre. A y réfléchir, Aeden se montrait sûrement dur et particulièrement intransigeant avec le fiancé de son amie, mais il n'y pouvait rien. C'était plus fort que lui. C'était la première fois qu'il le revoyait depuis que Roxane les avait quitté et tout ce qu'il parvenait à ressentir en dehors du chagrin c'était cette colère terrible, cette trahison impardonnable, cette injustice qui l'irritait au plus haut point. Tant de peine qui s'était accumulée au fond de son être et personne sur qui rejeter la faute, pas même un docteur incompétent. Juste la putain de vie, celle qui fait son boulot, celle qui suit son cours. Mais il n'avait jamais réellement accepté Julian et il semblait la personne la plus à-même d'être responsable de tous ses malheurs qui lui pesaient sur la conscience. Alors c'était beaucoup plus simple de s'en prendre à lui plutôt qu'à une force imaginaire, qu'à une force invisible. Et il semblait si calme, si renfermé. A l'opposé de lui qui semblait brûler de l'intérieur. Pas une fois il n'avait réagi à toutes les horreurs qu'il avait pu lui balancer. Rien ne le faisait réagir, pas même les quelques mots les plus cruels qu'il avait prononcé de toute son existence. Et il avait beau essayer de se raisonner, il n'arrivait décidément à rien. Il essayait de comprendre, en vain. Il tentait comprendre de tout son être et pourtant chacune de ses paroles lui semblait vide de sens. Il se défendait comme une plaidoirie que l'on présente devant un tribunal. L'homme coupable qui prétend qui ne l'est pas, l'homme qui est sur le point d'être puni et qui l'est peut-être déjà, peu importe sa faute. Chaque mot que Julian prononce à son égard semble ressortir de son esprit comme s'il n'y est jamais entré. Julian était impuissant ? Aeden voyait les choses d'une toute autre façon. « Je ne te crois pas. » qu'il balance en le bousculant comme pour s'éloigner de ce menteur éhonté, troublé par le discours de son interlocuteur. Il avait l'affreuse sensation que l'homme en face de lui se retenait, qu'il lui cachait quelque chose. Un poids, lourd, qui lui pesait sans qu'Aeden parvienne à déterminer ce dont il s'agissait. Il l'examine avec soin, mais rien n'y fait, rien ne lui vient à l'esprit à part l'évidence. « Tu n'étais pas impuissant. Tu as juste décider d'abandonner, et tu l'as laissée tomber. »

Spoiler:
 

__________________________________

(my skin is on fire every time I see you) i want to tell her the five most important things she needs to know before she leaves, but we haven’t spoken all morning. i made the coffee without being asked. she took it the same way. i say five, but there could be more. i’m sure there are more, but five it's good, i think. enough but not too many things to carry with her. she wouldn’t listen beyond five, anyway. a calm has settled over her. i say five, but really, there’s only one thing, only one thing to tell her.. don’t go. (till my heart stops beating, fauve m. & aeden c. ♥♥)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: dead man walking (+) julian

Revenir en haut Aller en bas

dead man walking (+) julian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» ERYN ₪ ... Dead girl walking too
» The Walking Dead
» THE WALKING DEAD RPG
» The Walking Dead
» Version N°15 : Bang bang you're dead !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE SIMS™ play with life. :: 404 ERREUR :: DEMOLIR LE TERRAIN :: Corbeille PWL 3.0 :: Cimetière rpgique-