message in a bottle, bahis
TOP PARTENAIRES DE PWL

plus?vous?voter


MEMBRES DU MOIS
PWL

RPGISTE DU MOIS
Adel De Lavauderie

RPGISTE DU MOIS
Chuck B. Onekung

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture de PWL.

Partagez|

message in a bottle, bahis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
voodoo princess
avatar

messages : 5216
arrivée : 04/11/2011
avatar : tonkinator
disponibilité : roman, nora topic commun.
crédits : HALLELUJAH
real life : HALLELUJAH, anaïs

activité : princesse sorcière pratiquante du voodoo
bonus à long terme : 21
voodoo princess

MessageSujet: message in a bottle, bahis Dim 26 Jan - 22:12



i believe i can touch the tralala
Sans protestation, tu te poses sur le siège que l'on t'accorde. T'es pas fâché, pas en colère, au contraire t'as plus l'air de t'amuser qu'autre chose. Tu te cales bien tranquillement, posant Milo, ton ours en peluche sur tes genoux et tu regardes l'agitation qui se fait autour de toi. Au loin tu vois le bonhomme qui va porter plainte contre toi, il a un peu le visage ensanglanté et te regarde avec ce que tu supposes être un sourire. Tu sors toutes tes dents et lui renvoie son sourire. Il est mignon ce type tu trouves. Tu souffles et tu joues un peu avec Milo. Dire que tu ne t'attendais pas à finir ta soirée au poste de police. En effet, tout avait plutôt bien commencé, Nora, toi, la musique, danser, boire. Puis sans vraiment savoir pourquoi tout à dégénérer. Et en fait, tu t'en fous un peu t'as pas la tête à comprendre, tout ce que tu veux c'est juste prendre encore un verre parce que t'es pas encore torché. C'est vrai que pour toi finir une soirée sans être bourré tu trouves ça inutile. T'aimes bien planer, avoir l'impression que t'as des ailes, voler au bout du monde, ne rien comprendre, encore plus que d'habitude. T'étais entrain de faire voler Milo en attendant que l'on vienne te chercher quand tu entends une voix que tu ne connais que trop bien. Ton sauveur. Te levant d'un bond, tu cours pour sauter sur l'intéressé plutôt surpris de te croiser ici. Le policier te demande de retourner à ta place, mais tu refuses et ne lui prête aucune attention. « Gahis, tu peux dire au méchant monsieur de nous laisser partir s'il te plaît ? Milo et moi, on a faim. » Tu lui désignes Milo que tu serres fort dans tes bras. C'est vrai que t'as faim, t'as du te faire 12 shots de tequila sans manger. C'est que ça creuse un peu par ici. Le bonhomme en uniforme continue de t'importuner, donc tu fronces les sourcils et lui arrache un cheveux que tu mets dans ta poche. « Si vous ne me lâchez pas, je vous promets que vous souffrirais dans votre sommeil. »

__________________________________

supinus timeo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: message in a bottle, bahis Lun 27 Jan - 15:07



Des pneus crevés, sans doute un employé mécontent. Et même s'il l'utilise que très rarement, elle lui est utile pour les longs déplacements qu'il doit effectuer dans le cadre de son travail. Donc c'est embêtant. Il constate rapidement les dégâts et s'aperçoit que les quatre sont à plats. Il n'est pas bête, des pneus ça ne se crèvent pas en roulant sur des graviers, surtout pas les quatre en même temps. Il grogne, s'agace et marmonne quelques injures. La journée débute bien. Le soleil se lève à peine, il a donc encore le temps de passer par le commissariat régler ce petit désagrément. Et n'ayant plus de voiture pour s'y rendre, c'est en vélo qu'il traverse la ville pour rejoindre le poste de police. Un homme en costard/cravate sur une bicyclette, de quoi en faire rire certains. Mais c'est son côté écolo. Il aime se balader à vélo et se moque des dires des autres. Il entre dans le bâtiment sinistre et peu accueillant. À peine a-t-il franchi le seuil, qu'on lui saute dessus. Pas besoin de passer son répertoire en revu pour deviner qui c'est. Il n'y en a qu'une des comme elle. « Gahis, tu peux dire au méchant monsieur de nous laisser partir s'il te plaît ? Milo et moi, on a faim. ». Il sourit. La demoiselle semble avoir passé une soirée bien arrosé, peut-être trop si elle en arrive là. Mais il se moque de ce qu'elle a fait pour se retrouver ici, car il ne compte pas la juger, rien. Peut-être simplement rire de la situation. « Si vous ne me lâchez pas, je vous promets que vous souffrirais dans votre sommeil. ». D'un signe discret il intime au policier de laisser tomber. C'est ça d'être un milliardaire du coin, on sait qui vous êtes et par conséquent, vous possédez un certain pouvoir. « Je vais arranger ça. Il doit bien y avoir un poulet corrompu dans le lot qu'on peut bien soudoyer avec quelques Benjamin Franklin ». Dit-il avec un petit clin d'oeil. Même s'il reste ironique. Ça ne lui viendrait pas à l'esprit de soudoyer un flic. Par contre il peut s'occuper de sa caution, car il doit bien en avoir une. « Pardon Monsieur, mais que venez-vous de dire ? ». L'autre dindon qui détenait la demoiselle écoute aux portes et s'invite dans la conversation. « Ce n'était qu'une plaisanterie ». « Une plaisanterie ? Je vais vous apprendre le respect aux « poulets » et vous coffrez les deux là ». Quel coincé du slip celui-là. Mais il n'a pas l'air de déconner. Quel emmerdeur.

Revenir en haut Aller en bas
voodoo princess
avatar

messages : 5216
arrivée : 04/11/2011
avatar : tonkinator
disponibilité : roman, nora topic commun.
crédits : HALLELUJAH
real life : HALLELUJAH, anaïs

activité : princesse sorcière pratiquante du voodoo
bonus à long terme : 21
voodoo princess

MessageSujet: Re: message in a bottle, bahis Lun 27 Jan - 16:30



Il te soule, en plus c'est qu'il est gros ce policier de merde. Il a qu'à aller ce manger un donut comme homer simpson au lieu de te coller la grappe comme ça. C'est vrai que tu peux être mignonne, mais là il te fait de l'obsession, c'est pas comme si ce petit con assis sur le bureau n'avait pas mérité tes coups. Il n'avait pas qu'à te toucher les fesses sans permission, puis tu l'as vu mettre une pilule magique dans le verre de Nora. Pendant que tu t'accroches au bras de Gahis, tu l'entends taquiner le policier. Toi, tu ne trouves rien d'autre à faire que de rire, c'était plutôt drôle, même si par contre il t'a donné encore plus faim. Faut dire que dès que tu entends le mot poulet, c'est comme si on te balançait un seau de KFC et qu'on te demandait de courir après comme un chie après son os. Bien évidemment, il a fallu que le petit con à ta charge s'impose dans cette conversation. Il fait la mouche, malgré que Gahis lui explique avec son tacte de gros PDG que ce n'était qu'une petite blague de rien du tout. Un con parmi d'autre, ça ne devrait pas t'étonner. Et c'est bien à ce moment là, que toi qui a déjà du mal à tenir debout que tu décides de t'incruster également.  « Bon d'abord monsieur policier, vous arrêtez de prononcer le mot poulet parce que vous me donnez faim et quand on me donne faim bah j'ai faim. » Tu marques un petit temps de pose, le temps de bien t'appuyer sur le bras de Gahis parce que mine de rien c'est dur de tenir sur ses deux jambes quand ton corps veut que tu fasses ami-ami avec le sol.  « En suite, pas la peine de faire le grand patron avec ce bon vieux Monsieur Gahis, si il dit que c'est une blague c'est que c'est une blague. Il ne serait même pas capable de tuer une mouche, alors vous extorquer, il a mieux à faire comme s'occuper de sa fille mon cher monsieur. Et d'abord je veux parler au monsieur de la p'lice de la p'lice, j'aime pas votre tête.  » T'exprimes-tu en pointant ton doigt sur ce qui lui sert de nez. Il a l'air plutôt surpris, mais tu ne t'en occupes pas, tu retournes t'asseoir parce que t'es fatigué et que Milo veut faire la sieste. 

__________________________________

supinus timeo


Dernière édition par Bamba Lindstam le Lun 27 Jan - 18:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: message in a bottle, bahis Lun 27 Jan - 17:38



Finalement il n'aide pas la demoiselle en prenant les devants et on s'octroyant une petite boutade sur l'agent de police. Il a tellement le feu aux fesses, qu'il menace les deux jeunes gens, innocents -il faut bien le préciser-, de les coffrer. Mais où va le monde. On ne met pas deux êtres humains dans une cage, parce qu'on en a envie. Ce ne sont pas des animaux, un peu de respect. Il s'apprête à lui répondre et à s'expliquer calmement. Ce n'est pas du genre de Gahis d'attaquer sans passer auparavant par une discussion sérieuse et entre adultes responsables. Mais il n'a même pas le temps d'en placer une que la jeune Bamba entre en jeu. « Bon d'abord monsieur policier, vous arrêtez de prononcer le mot poulet parce que vous me donnez faim et quand on me donne faim bah j'ai faim. » Ce n'est pas forcément drôle, mais ça fait rire Gahis. De toute façon avec cette fille, elle lui raconterait la blague du petit pois dans l'ascenseur, il rirait. Et afin de bien enfoncer le clou, elle continue sa lancée. Impossible de l'arrête c'te nana. « En suite, pas la peine de faire le grand patron avec ce bon vieux Monsieur Gahis, si il dit que c'est une blague c'est que c'est une blague. Il ne serait même pas capable de tuer une mouche, alors vous extorquer, il a mieux à faire comme s'occuper de sa fille mon cher monsieur. Et d'abord je veux parler au monsieur de la p'lice de la p'lice, j'aime pas votre tête. » Vu la tête du policier, il n'a pas l'air d'apprécier. Armé de sa paire de menotte, il profite du fait que Bamba se soit assit pour la menotter à sa chaise. Une honte, un scandale. « Tant que vous y êtes, utiliser votre fouet pour assouvir votre envie de domination envers cette jeune femme innocente, espèce de sado' ». Boulette. Quand le vieux perd son sang froid, ça frise le ridicule, mais ça lui attire également des ennuis. Illico le voilà à son tour menotter à la chaise voisine de Bamba. L'air sérieux, il tente de la rassurer, bien qu'elle semble s'en foutre. Ivrogne. « Je vais nous sortir de là .. ». Et en haussant le ton pour bien se faire comprendre des flics, il continue. « ... ça ne va pas se passer comme ça ! Je vous le dis ! »

Revenir en haut Aller en bas
voodoo princess
avatar

messages : 5216
arrivée : 04/11/2011
avatar : tonkinator
disponibilité : roman, nora topic commun.
crédits : HALLELUJAH
real life : HALLELUJAH, anaïs

activité : princesse sorcière pratiquante du voodoo
bonus à long terme : 21
voodoo princess

MessageSujet: Re: message in a bottle, bahis Lun 27 Jan - 23:49

Tu t'assois tranquillement avec Milo pour attendre que l'on te laisse tranquille, mais non le gros bonhomme il te colle encore plus au fesse. Il profite de ta distraction pour te mettre les menottes. Tu roules des yeux et cale Milo contre toi pour ne pas le perde. Par contre, Gahis il a bien réussi à te surprendre, tel Charming dans Disney, il vole à ton secours. Le problème c'est que c'est en vain, puisque le gros balourd à l'air de prendre son pied à être la maître pour la première fois de sa vie. « Je vais nous sortir de là .. » Il est bien mignon, mais il est un peu dans le même état que toi donc il ne risque pas de changer grand chose à votre situation, mais ça tu te gardes bien de le lui dire. Faut le laisser dans son rôle de mâle, vu que ça à l'air de l'amuser. Puis dans le fond tu t'en fous, c'est marrant comme situation. « Dis Gahis tu sais que t'es pas mal dans le genre ? Tu veux être le papa de Milo ? » Et bam comment le calmer en une seule phrase. Gahis c'est un peu un coincé dans son genre faut le dire. Du moins, il est pas trop comme ceux que tu vois tous les jours. Après c'est peut-être parce que c'est un vieux, mais si c'est ça c'est trop triste pour lui. « Monsieur P'lice, on peut aller chercher à manger ? J'ai faim s'il vous plaît. On reviendra, c'est promis juré. » « Bon ma petite tu commences à me gonfler toi, alors tu veux bien, mais la ferme ou je te mets en cellule. » Décidément ce bonhomme est vraiment malpoli et mal baiser. Il commence vraiment à t'importuner et c'est pas bon signe. Pour lui. Derrière lui, tu vois que l'homme que tu as frappé en soirée rigole et se régouit de ce qui se déroule. Poliment, tu déroules ton majeur à son attention. « Tu sais à ta place, j'aurais honte de mettre fait coller une raclé par une fille. » Presque immédiatement, il arrête son sourire idiot, ce qui te satisfait et te donne encore plus confiance. Ce qui est une mauvaise chose, surtout tenu de te situation. Tu retournes ton attention sur Gahis qui lui a un peu cet air perdu. « Au fait, pourquoi tu es là ? Tu ne devrais pas être occupé à faire des billets verts comme les adultes ? »

__________________________________

supinus timeo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: message in a bottle, bahis

Revenir en haut Aller en bas

message in a bottle, bahis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Message from Barak Obama
» Message pour le roi
» Un message funeste
» Un message d'amour pour la Saint Valentin...
» Message de Santana A. Lopez

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE SIMS™ play with life. :: 404 ERREUR :: DEMOLIR LE TERRAIN :: Corbeille PWL 3.0 :: Cimetière rpgique-