ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end.
TOP PARTENAIRES DE PWL

plus?vous?voter


MEMBRES DU MOIS
PWL

RPGISTE DU MOIS
Adel De Lavauderie

RPGISTE DU MOIS
Chuck B. Onekung

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture de PWL.

Partagez

ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. Empty
MessageSujet: ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. EmptyVen 21 Sep - 18:26

☇ ROMEO-LULLI FRANCESS HAYNES
∞ nom : Haynes, en réalité mon nom de naissance est Pyo, mais j'ai été adopté à un an par un couple d'anglais/américains alors évidemment, j'ai changé officiellement de nom très rapidement, mais mon premier traine quand même sur quelques papiers officiels. ∞ prénom : Romeo-Lulli Francess, autant être honnête, je pense sincèrement que mes parents adoptifs étaient sous l'emprise d’ectasie le jour où ils ont décidé de m’appeler ainsi, surtout que j'avais pas un prénom si terrible à ma naissance, ma mère biologique m'avait appelé Chae Rin, rien de catastrophique... M'enfin, ma nouvelle famille voulait que je m'adapte plus facilement, alors ils m'ont donné ses prénoms là, allez savoir pourquoi. ∞ âge et date de naissance : 27 ans , née le 28 Décembre 1985. Oui, je sais, je ne fais pas mon âge, mais ce sont mes gênes asiatique qui me permette de faire si jeune, merci la génétique. ∞ lieu de naissance et origines : En Corée du Sud , la ville n'est pas mentionné, mais apparemment je suis née dans un petit village à quelques heures de routes de la capitale, Séoul, quant à mes origines, je sais que ma mère est cent pour cent coréenne, mon père est japano-chinois, et il y a quelques afro-américains qui trainent dans mon arbre généalogique, je suis un vrai melting-pot à moi toute seule. LIKE A BOSS j'ai envie de dire. ∞ études ou profession : J'ai fait plusieurs années d'études à la fac, j'ai étudié l'art et la littérature, mais j'ai du mal à apprendre les choses par autrui, je préfère me débrouiller toute seule vous voyez, du coup, j'ai arrêté très vite. Mais on s'en fou au fond, ce que vous voulez savoir c'est ce que je fais aujourd'hui... j'y viens, j'y viens... En fait, mon job n'en ai pas vraiment un, puisque je suis joueuse de poker ... en ligne... Et je gagne plus de simflouz en une journée que vous durant toute une année. Je suis très douée et j'adore ça, j'ai participé à plusieurs tournois et je suis toujours arrivé dans le duo final, voir en première place. En parallèle à tout, je me suis mise à jouer les médiums par ci par là, j'ai toujours été très observatrice et déjà enfant je tirais les cartes aux vieilles dames superstitieuses ou je les aider a entrer en communication avec leur mort. Je vends de l'espoir d'une certaine façon, alors c'est pas vraiment un crime... Enfin, j'ai repris mon activité il y a un an, parce que je m'ennuyais un peu et surtout parce que , je l'avoue, j'ai fait de mauvais placement alors j'ai moins à dépensé sur mes sites de poker en ligne. Je suis une joueuse de poker médium, je fais vraiment jamais les choses comme les autres... Et justement, tout le monde n'apprécie pas que je ne fasse pas les choses de façons "normal" vous voyez... J'ai trois enfants à ma charge (je suis très fertile...) et apparemment, certaines personnes de l'entourage de mes enfants (en somme, des grands-parents paternels trop collant) trouvent que jouer au poker et parler au mort c'est pas franchement synonyme de stabilité... Du coup, j'ai dut trouver un job avec des fiches de paye et un contrat de travail réel ainsi qu'un chèque qui tombe officiellement tout les mois, le truc sans intérêt quoi... Bref, si la nuit je suis médium et joueuse de poker, le jour, je suis donc obligé de travailler a la galerie d'art de Bridgeport, j'y bosse à mi-temps comme assistante de la grande patronne, je classe les trucs, j'organise les expo', je fais faire des visites, c'est sympa, mais c'est plus une couverture qu'autre chose.... allez pas imaginer que j'aime avoir un vrai job, je suis une marginal et j'en suis fière, alors stop vos allusions... Quoi? Comment ça vous avez rien dit? .... ∞ statut civil : Divorcé... deux fois. Je sais, je sais, c'est beaucoup pour mon âge et vous devez vous dire que j'ai épousé deux crétins millionnaires, hé bien ils étaient crétins mais pas millionnaires malheureusement, je suis juste amoureuse de l'amour et j'ai tendance à passer aux choses sérieuses trop vite... ∞ traits de caractère : Amusante - Cynique - Déterminée - Énergique - Sarcastique - Joviale - Très intelligente - Cultivé - Jalouse - Obsessionnelle - Maniaque - Amoureuse - N'assume pas son amour pour la normalité - Est fière de sa marginalité - Curieuse - Observatrice - Psychédélique - Tolérante - Indépendante - Un peu menteuse - Manipulatrice mais gentiment - Franche - Orgueilleuse, un peu - Directe - Protectrice - Pragmatique. ∞ groupe et aspiration : Sims Ordinaires, Amour.


☇ CROIS-TU AUX CRÉATURES DE LA NUIT, AUX ÂMES ERRANTES ET A CE GENRE DE CHOSES ? Sincèrement? Je pense que si y'avais des "créatures de la nuit", depuis le temps, on aurait réussit à prouver leur existence! Pour moi ce sont juste des légendes urbaines lancés il y a des siècles par des pécores qui n'avait , rappelons le, pas la télé, alors il fallait bien qu'ils s'occupent comme ils pouvaient. ☇ SI OUI, AIMERAIS-TU EN DEVENIR UNE, OU PLUTÔT LES COMBATTRE ? Si j'y croyais, je voudrais ni les combattre, ni en devenir une, j'ai autre chose à foutre de mon temps que de me faire mordre jusqu'au sang ou planter des pieux dans le cœur des gens! ☇ TE PLAIS-TU A MONTSIMPA/BRIDGEPORT ? J'ai vécus toute ma vie à Montsimpa, alors oui, j'ai un peu -beaucoup- voyagé, mais j'aime cette ville, elle est plein de gens intéressant et puis Bridgeport est sympa aussi, j'y bosse, alors c'est pas pareil qu'y vivre mais je vois quand même comment c'est et je trouve ça intéressant. ☇ TOI, LES ENFANTS, LE MARIAGE, T'EN DIS QUOI ? Je crois que je suis accro aux mariages qui finissent mal , mais j'aime quand même le mariage, j'y crois vraiment mais je pense que comme tout, faut pratiquer pour réussir et moi, ben j'aime pratiquer, beaucoup.... Quant aux enfants, je suis surement la femme la plus fertile de Montsimpa, j'ai eut mon premier à vingt ans tout juste, mon second à vingt-quatre ans et mon dernier il y a tout juste un an et tout ça, de trois pères différents... Et je suis une mère au foyer très heureuse, sincèrement, je vis bien ma vie de ma mère, ça demande des sacrifices mais j'adore ça, et j'aime voir le regard des autres mamans quand je vais chercher mes enfants à l'école, j'aime voir dans leurs yeux cette haine qui dit "Cette p****** a eut trois gosses et elle est mieux foutues que mon adolescente de fille" , et ça, je vous l'assure, ça n'a pas de prix. ☇ TON RÊVE LE PLUS FOU, C'EST QUOI ? Je crois que j'ai déjà réalisé tout mes rêves les plus fous... J'ai voyagé, je me suis mariés du jour au lendemain, j'ai sauté d'une falaise en parachute, je me suis baigné nus dans un lagons (et je ne le referais plus jamais...) , bref, aujourd'hui, je préfère me dire que je vis jour après jour tout une tonne de petit rêve que chercher à réaliser un big rêve qui n'arrivera jamais.
☇ TES MAUVAISES HABITUDES; J'ai tendance à être très ordonné, un peu trop • Je suis un peu trop sarcastique • J'ai la fâcheuse manie de rire pendant les enterrements, c'est pour ça que plus personne ne m'invite, le simple fait d'aller au cimetière me fait rire, j'ai d'ailleurs souvent des pulsions sexuels dans ce genre d'endroit, j'ai conçu mon second fils au cimetière de Montsimpa • Je tombe trop souvent amoureuse • Je suis un peu trop jalouse, le hic c'est que je le montre de manière très mesquine et pas aussi directement qu'on pourrait l'imaginer • Je mens souvent, à mon médecin, à mon dentiste, pour annuler des rendez-vous aux derniers moments par exemple ou pour trouver une excuse à mes enfants quand ils ne veulent pas aller à l'école, rien de grave, mais je mens vraiment bien • Je suis trop susceptible. • J'ai la fâcheuse manie de toujours faire le contraire de ce qu'on me dit ou de relever les défis qu'on me lance, si on me dit qu'une femme ne doit pas boire de vin après un repas, je vais boire une bouteille de rouge en entier, si on me dit que je ne suis pas capable de me jeter d'un immeuble avec un draps en guise de parachute, il y a des chances pour que je le fasse. • Je mange un peu trop. • J'espionne souvent les gens, mes voisins surtout, enfin quand ils sont sexys et virils en tout cas, surtout depuis quelques mois. • Je suis trop gentille, je récupère par exemple tout les chats et chiens abandonnés du quartier... Résultats, j'ai six chiens et une dizaine de chats.... • Je suis un peu paranoïaque, j'ai mis une puce électronique dans certains vêtements de mes enfants, notre maison est sous surveillance vidéo et j'ai moi-même une puce implanté dans mon cou... non, je déconne, elle est juste dans mes portables, parce que oui, je regarde souvent les films policier et la fille n'a jamais son portable principal à proximité parce que le gars le jette, pas con le type, alors j'ai un portable tout moche et tout petit caché constamment sur moi... au cas où. Et j'ai prévu tout un tas de scénarios en cas d’enlèvement, je suis très très organisé de ce côté là. • Vous l'aurez constatez, je suis un peu trop obsessionnelle.




behind the screen
∞ prénom et pseudo : BunnyM ! ∞ âge : 21 ans o-o ∞ sexe : Régulièrement *out* Féminin ><∞ comment as-tu connu le forum ? Bazzart évidemment o/∞ t'es plutôt du genre à traumatiser tes sims où à aimer les belles et grandes familles parfaites ? J'adore faire plein de bébé, mais dès qu'ils grandissent, je les fais quitter la baraque et j'en fais des autres *o* J'aimais bien noyer mes sims aussi, mais ils sont devenue trop intelligent maintenant >< Alors je les emmures *o* ∞ raconte-nous ta vie : NO. COMMENT. ∞ tes autres comptes sur pwl : Aucun o-o ∞ célébrité : Tiffany - Mi Young Hwang.


Dernière édition par Romeo-Lulli F. Haynes le Mer 26 Sep - 23:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. Empty
MessageSujet: Re: ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. EmptyVen 21 Sep - 18:27


once upon a time

Enfant, j'ai été rejeté par ma vraie maman et comme dans chaque histoire du genre je ne suis pas vraiment tombé sur la famille idéale. Un père prostitué qui ramenait ses clients à la maison et une mère alcoolique qui passait sa vie à jouer "tu veux une claque ou deux ?" avec moi... ou alors était-ce l'inverse?... Je ne sais pas, je ne sais plus, mais ce que je sais, c'est que ma vie fut un drame et.... Non je déconne, c'est totalement faux bien évidemment ! Pourquoi une vie ne mériterait-elle d'être contée avec intérêt que si elle était dramatique ? C'est vrai, ma mère biologique ma fait adopté, mais c'était pas une histoire de rejet, elle n’avait juste pas les moyens de m'élever comme des millions de jeunes mamans, elle ne voulait pas me voir souffrir et espérait le meilleur pour moi, au fond, elle est simplement coupable d'avoir commis la plus belle preuve d'amour envers un enfant. Un choix de raison que je remercie vivement. J'ai donc été rapidement adopté par un couple d'anglo-américains et pour être honnête, je n'ai jamais vraiment souffert de ne pas connaitre mes parents biologiques... Je veux dire, j'ai sut très tôt que je n'étais pas "l'enfant de mes parents", mon père adoptif été afro-américain et ma mère... blanche comme une merde de laitier et rousse, drôle de couple, mais on se doutait bien que par a+b ça ne pouvait pas donner une enfant tel que moi, les mystères de la génétique ne vont pas aussi loin et si on mélange de l'huile et de l'eau ça ne fera jamais du vinaigre. Notez la beauté de mes métaphores. On a jamais vraiment parlé officiellement de cette vérité, ça c’est sut, un jour tout simplement, j’avais six ans à l’époque et je commençais à voir la différence, mais ça m’a pas fait un choc… non… Je sais pas comment l’expliquer, ni si il s’agissait d’une forme latente de dénis, mais pour être sincère, je m’en suis un peu foutus… Surement parce que l’adoption été chez nous une espèce de normalité, pas quelque chose d’extraordinaire ou d'horrible, je veux dire, j’avais trois frères et trois sœurs, et la moitié d'entre eux étaient d’origines étrangères, personne n’était traité différemment et on ne se considérait pas comme différent, on s’aimait de la même façon, c’est très méloromantique tout ça, mais pourtant vrai. Donc je suis assez rapidement passé à autre chose et je dois admettre que je ne le regrette pas, car mine de rien, la facilité, c’est vraiment facile à vivre, je vous le conseil.

En parlant de facilité, mes parents, eux, n’ont jamais choisit cette voix là. Comme dit plus haut, des gosses, ils en avaient à la pelle, une paire de jumeaux, née avant mon arrivé , moi, un petit africains adopté quatre ans après moi, une petite brésilienne deux ans plus tard, un petit thaïlandais et un enfant biologique en dernier, autant dire qu’à la maison, il y avait de la diversité. On a jamais fait comme les autres et on était que moyennement apprécié dans le quartier où on vivait, parce que mes parents étaient différents, toujours souriant, très je-m’en-foutiste, il ne s’offusquait pas de savoir que leurs ados avaient des relations sexuelles, aucun sujet ne semblait tabou, l’humour et la joie de vivre faisait partie de mon quotidien et je suppose que c’est pour ça que j’ai ce caractère. Personne n’était jamais vraiment fliqué ou punis chez nous, il faut dire que personne ne faisait vraiment de grosse bêtise (j’entends par là, vendre de la coke, prostitution, se prostituer en vendant de la coke etc.) , ce qui est paradoxale voir ironique quand je me souviens des messes basses des autres mères du quartier. « Ils ne sont pas assez stricte » « Hier j’ai vus madame Haynes acheter des préservatifs à ses jumelles… On sait déjà tous comment elles vont finir ses deux là ! », sont le genre de commentaire qu’on entendait régulièrement, et pourtant, on était les seuls gamins à pas se faire sauter derrière le gymnase et avoir un temps soit peu de respect et d’amour pour nos petites personnes. En somme, mes parents étaient, et sont toujours, le rocher sur lequel on tenait et qui nous permettait de grandir et de bâtir quelque chose de solide, non pas simplement une espèce de cage doré dans laquelle la plupart des enfants doivent grandir et se sentent étouffée. Comme quoi, avoir des parents baba cool hippies sur les bords, c’est pas si mal.

En bref, enfance parfaite, parent aimant, sœurs et frères adorés, maison plus ou moins grande, petit jardins fleuries et colchique dans les près, tout était génial, même si j’ai commencé très tôt à un peu trop jouer de mon intelligence…

FILLE QUINQUAGENAIRE PAS CONTENTE ; « Votre fille est allé voir ma mère et lui a dis qu’elle entrait en communication avec mon père… »
MAMAN ; « Et alors, je ne vois pas le problème, elle peut téléphoner à qui elle veut… »
FQPC ; « Mon père est mort. »
MAMAN ; « Ho… Hé bien, je comprends, c'était un appel surtaxé, il est normal qu'on paie, je vais vous faire un chèque si vous y tenais ... »

Voilà pourquoi j’aime tant ma mère ! Je me souviendrais toujours du visage effaré de cette bonne femme ce jour-là ! J’avais à peine dix ans et je m’étais prit de passion pour le « médiumage » ou plutôt, pour tout l’argent qu’il pouvait rapporter. J’avais croisé un type, un charlatan qui se faisait des milliers de dollars juste avec une boule à neige translucide, et à l’époque, je voulais absolument agrandir ma collection de comics, alors j’ai commencé à aller de grand-mère en grand-mère. Ma fratrie m’aidait avec les effets spéciaux. Une fenêtre qui s’ouvre violemment, un objet qui s’envole mystérieusement, des coups qui raisonnent à travers la pièce, tout étais bon pour donner de l’espoir à ses pauvres personnes et justement, l’espoir c’est tout ce que je leur offrais. Je ne leur volais pas leurs économies ou un truc comme ça, non, je ne prenais pas des sommes si énormes que ça et toutes ses vieilles dames étaient riches à en crever. Je ne suis pas une méchante personne comme dirait l’autre, j’essaie et j'essayais à l'époque, juste de survivre dans un « monde impitoyableeuuuh » ♫♪… Ouais, les références à Dallas, la série mythique, casse surement un peu le rythme, mais j’ai pas pu m’en empêcher.

Quoi qu'il en soit, je me suis prise de passion pour ce job, j'aimais vraiment ça et l'idée de gagner de l'argent facilement à commencer à réellement me fasciner. Je voyais tellement de gens bosser toute la journée pour rentrer chez eux, s'embrouiller avec leur mec et ou leur femme pour finalement dormir sur le canapé, tout ça pour quoi ? Pour un salaire de misère. Je ne voulais pas de cette vie, je ne voulais pas un crédit sur ma voiture et ma maison, je ne voulais pas surveiller constamment mes dépenses, je ne voulais pas dire un jour à mes enfants "Désolé, mais la X55412 ce sera pour l'année prochaine, pour l'instant, maman n'a pas les moyens...", tout ses choses là me répugnait rien que d'y penser, j'en faisais des crises d'angoisse terrible. L'idée d'être prit au piège par ma vie à cause d'un manque d'argent m'était totalement insupportable. C'est pour ça que j'ai continué à faire mes séances de médiums tout en commençant à m'intéressait au poker... A l'époque, j'étais ado, et le poker sur le net était quasi-inexistant, mais j'avais trouvé un pub dans lequel mon oncle allait souvent et ou il perdait toujours sa chemise. J'ai commencé à y aller à seize ans, on me laissait entrer parce que, officiellement je m’occupais de recycler les bouteilles vides, mais en fait je faisais qu’apprendre à jouer au poker en regardant les autres faires. C'est mon truc ça, quand je veux apprendre quelque chose, inutile d'essayer de me l'enseigner, j'ai pas un cerveau fait pour l'enseignement, non, moi, mon truc, c'est de regarder et de reproduire ce que je vois, mais en mieux. C'est un peu un pouvoir magique, je pourrais surement faire partie des X-MEN ou des AVENGERS grâce à ça. Quoi qu’il en soit, j’ai fait ce que j’avais à faire, apprendre les bases du poker, commencé à donner quelques conseils à mon oncle pour finalement me lancer dans quelques plumages de meilleur ami le jeudi soir, ma carrière était lancée. Je me suis mise à jouer sérieusement à dix-huit, pour payer mes études, mes parents ont toujours voulu le meilleur et même si ils étaient cools ils voulaient tout de même que j’essaie d’étudier avant de me lancer dans une vie loin des carcans habituels. J’ai étudié l’art et la littérature, j’aimais bien ça et entre nous j’étais capable de dévorer un livre de milles page en une journée, seule devant cette montagne d’information, j’étais aux anges, mais une fois en classe, entouré de débile gênant et de prof incompétent , c’était autre chose. Je ne supportais pas de devoir écouter leurs cours, alors en général j’envoyais quelqu’un ou j’y allais moi-même armée d’une petite caméra, j’enregistrais le cours, je dormais et une fois chez moi je m’occupais d’enregistrer les infos à ma manière ! Bref, je n’étais pas franchement une élève assidu et concentré quoi, du coup j’ai été renvoyé de plusieurs université pour finalement lâcher complètement les études vers vingt-deux ans, mais entre temps, il s’est passé quand même pas mal de chose.

Ben déjà, je suis tombé amoureuse, comme tout accro à l’amour qui se respect et une histoire sans histoire d‘amour, ce serait carrément pas normal. Il était parfait, grand, musclé, viril, pas trop con et le plus important, il me supportait. On est resté pas mal de temps ensemble mais on s’est surtout marié très vite et très jeune, sans raison particulière, c’était plus un coup de tête qu’autre chose, on y a pensé un jeudi et on s’est retrouvé mari et femme un vendredi, rien de plus, rien de moins. J’étais quand même assez contente, surtout que j’attendais mon premier enfant et même si lui, flippait, moi, je le vivais plutôt bien… Enfin, je vivais bien la finalité, par contre prendre quinze kilos, ça, je l’ais moins bien vécus… Passons, j’ai donc eut une fille, Dany. C’est court, clair et concis, mais je ne vois pas trop quoi dire d’autre à ce sujet, je l’ai eut quoi, vous voulez vraiment les détails de l’accouchement et du ressentiment pseudo-mystique que décrive toute les mères à ce sujet ? Non, et heureusement, car je n’aime pas raconter des conneries. Au début son père était plutôt présent, mais on s’est vite séparé, plus amoureux tout simplement. J’ai eut la garde exclusive bien sur, mais il garde une place importante dans la vie de ma fille et dans la mienne, ben ouais, il est trop bien foutu pour qu’on couche pas ensemble de temps en temps, avouez que ce serait du gâchis, puis il a même accepté de coucher avec moi quand je ressemblais au Morse qui m’avait dévoré plus qu’à moi-même, preuve qu’il est quand même génial ce petit. Pour faire clair, on s’est rencontré, on s’est aimé, on s’est marié, on a eut un gosse, on a divorcé et on couche toujours ensemble, c’est important de garder de bonne relation avec ses ex. Et tant qu’on parle d’ex autant tout mettre dans le même panier et faire une pierre trois coups. Ouais, faut le savoir, j’ai été marié deux fois, j’ai rencontré mon second « futur-ex-mari » quelques années après avoir rompus avec le premier, j’avais vingt-trois ans je crois et on s’est marié très vite, pas de grand mariage fleuris, juste un mariage aussi rapide que l’éclair, comme à mon habitude. J’étais déjà enceinte de quelques mois quand on s’est marié, je crois être la femme la plus fertile de la ville, peut-être même du monde, quoi qu’il en soit, le même schéma que précédemment c’est dessiner : Amour + Mariage + Enfant + Divorce + unpetitcoupdetempsentemps. Et récemment j’ai encore eut un enfant, cela dit, cette fois-ci on n’était pas marié, des problèmes en moins à régler … quoi ? Non je n’oublie rien…. Ok ok, il se peut que par inadvertance j’aie oublié de prévenir le père de mon petit dernier, on s’est séparé avant que je découvre que j’étais enceinte et j’ai décidé de ne pas lui dire. On était même pas en couple, je crois qu’on s’attirait vraiment, peut-être même avec une dose d’amour dissimulé, mais il n’est pas fait pour être père, mieux vaut donc qu’il n’en sache rien. Je sais, ce résumé et grossier et rapide, mais ça sert à rien de faire de long discours pour dire, qu’en bref, j’ai été marié deux fois et que j’ai eu trois gosses, une fille et deux garçons.

Revenons à ma vie, parce que oui, c’est extraordinaire mais même avec des enfants et des époux (un à la fois bien sur sinon, effectivement c’est compliquer.) on peut avoir une vrai vie, de femme et d’être humain tout simplement. J’ai donc été étudiante durant quelques années, sans arrêter ma carrière de poker-girl, par contre, médium, ça, je l’ai mis entre parenthèse après la naissance de ma fille, je voulais pas l’entrainer dans ce genre de connerie, et j’avais envie de passer un peu de temps avec elle, donc je me suis contenté de jouer au poker et comble du miracle, il se trouve qu’à l’époque, le poker en ligne faisait sa grande arrivé. Je pouvais donc jouer de chez moi, gagner beaucoup d’argent, tout en ne quittant pas des yeux ma petite princesse. L’idéal en somme. La première année de sa vie je n’ai pas trop bougé, enfin, je sortais, je m’éclatais, et j’avais toujours mes parents pour la garder ou juste son père, mais je voulais qu’elle ait un peu la même que moi, alors rapidement, j’ai décidé qu’on devait voyager un peu, j’ai attendu qu’elle aille sur ses deux ans pour ça, puis on a quitté Montsimpa pour découvrir notre cher planète. J’avais eut ce genre de vie étant enfant, tout du moins, au début. Jusqu’à mes sept-huit ans on a beaucoup voyagé avec mes parents, on a vécu en Chine, en Corée du Sud, en Thaïlande, en Afrique du Sud ou encore au Brésil, on a même passé plusieurs mois sur un bateau dans l’espoir de faire le tour du monde l’année de mes cinq ans… Un traumatisme total… Seul au milieu de l’océan, c’est flippant, mais c’est surtout après avoir faillit me faire bouffer par un requin que ma famille a décidé de ne plus jamais me faire monter sur un bateau. Depuis j’ai peur de l’eau et je suis squalophobe, mais bon, c’est le seul traumatisme dont mes parents sont un peu responsable, c’est toujours mieux que si ils m’avaient enfermé dans un placard ou agresser sexuellement. Quoi qu’il en soit, on voyageait, et même quand mes parents ont décidé de se re-poser en ville, on a continué d’apprendre d’autres langues et on passait toujours plusieurs mois dans l’année dans des pays étranger pour faire surtout du bénévolat et découvrir de nouvelle culture. Ca A forgé le caractère de toute ma fratrie, y comprit le mien, donc je voulais que Dany ait cette même chance.

Paris, Londres, puis le Japon et l’Alaska, on a beaucoup bougé jusqu’à ma rencontre avec mon second mari, pendant un peu plus de deux ans, puis je me suis stoppé un an et demi un peu près, le temps de me marier, d’avoir Maven et de divorcer, puis on est repartie sur les routes. Je revenais régulièrement à Montsimpa, pour que les petits puissent voir leur père, pour qu’on puisse voir mes parents et mes frères et sœurs qui vivent toujours à Montsimpa, on a une relation plutôt fusionnelle, on s’appelle obligatoirement tout les jours, donc bon, ça me semblait évident de ne pas couper les ponts simplement parce que j’avais soif d’aventure. C’est là que se produit un moment tragique de mon existence, car oui, je ne suis pas Laura Ingalls et même si on aurait pu l’imaginer, ma vie n’a pas non plus toujours été rose, nous ne sommes pas dans la petite maison dans la prairie ou dans Twilight, tout ne se passe pas toujours pour le mieux, peu importe nos efforts. Quoi qu’il en soit, je n’aime pas parler de mes mauvaises expériences, donc cette histoire sera raconter sous forme … d’histoire, enfin à la troisième personne quoi, mais vous inquiétez pas, je vous offrirais quelques commentaires acerbes en court de route tout de même.


Citation :
Les repas de famille chez les Haynes, c’est sacré. Au moins une fois par semaine toute cette petite famille se rassemble, en général le dimanche, pour partager un après-midi en famille et se raconter les derniers potins du moment. Qui a couché avec qui, qui sort avec qui, qui a vu quoi ou simplement lequel des écoliers du clan à eut la meilleure note, tout est bon pour animé ce genre de journée. A Montsimpa les Haynes sont connus pour être aussi nombreux qu’hétéroclite , l’adoption étant une affaire courante, on pouvait voir presque tout les pays du monde représenté par chaque membres de la famille et pas seulement chez Romeo (même nos animaux n’étaient pas américains….) . Résultat, leur repas se transformait bien souvent en congrès, rassemblant une bonne trentaine de personnes, tous attablé devant un repas fait maison, un repas en l’honneur des pays d’où venait certains enfants, un repas qui changeait donc toutes les semaines. Oubliez les poulets frits, les hamburgers et autre hot dog que l’ont voit dans les films durant ce genre de petite réunion familiale en pleine air, non non, à leur table, les épices nous faisais voyager jusqu'aux frontières de l’inde, de la chine ou encore de l’Afrique et rien ne ressemblait à ce que l’ont pouvait manger au quotidien chez une famille normal. Sans parler de l'éternel cacophonie qui régnait durant ses diners, une cacophonie à laquelle tout le monde était habitué, ne la considérant même plus comme problématique, mais simplement comme signe de leur amour mutuel. Comme c'est beau. Et c’est justement dans le brouhaha de cette famille, un dimanche soir, que tout bascula. Les rires et les cris des enfants se faisaient entendre dans le jardin des Haynes, Romeo-Lulli était enceinte de six mois à l’époque et sa petite fille, Dany, gambadait déjà à la vitesse de la lumière, courant armée d’un bâton derrière une cousine et faisant preuve d’une curiosité sans borne en posant sans arrêt sa tête sur le ventre de toutes les futurs mamans dans l’espoir d’entendre battre le cœur de ses futurs Haynes (Oui, je n’étais pas la seule enceinte à l’époque, ma grande sœur l’était aussi, ainsi que deux de mes cousines… Une sorte de pacte de grossesse involontaire. On est nombreux et space, je vous avez prévenue. ) . Tout était pour le mieux, comme tout les dimanches, la journée avait été longue, le repas du soir était déjà bien entamé et le traditionnelle gâteau géant du dimanche, fait par mamie Haynes, allait bientôt être servit. Malheureusement, tout ne se passa pas comme prévue… Alors que la belle était seule dans les cuisines en train de chercher un énième pichet de jus de fruit, son petit frère fit irruption dans la pièce, paniqué, perdu , le souffle coupé, taché d’une couleur qui n’inspirait pas vraiment confiance…

Romeo-Lulli ; « Eden, qu’est-ce qui se passe ? » Il ne semblait plus savoir ce qui se passait autour de lui, il était comme une pile électrique coincé entre quatre mur étroit, il sautillait presque sur place, surement drogué, ce qui au fond n’était qu’à moitié surprenant. Eden n’avait que seize ans, il était le dernier de la fratrie de Rolli (Rolli, c’est mon surnom… no comment. ) , tout le monde l’aimait, tout le monde essayait de l’aider , d’être là pour lui, mais il était en pleine crise d’adolescence, incapable de trouver sa place et il enchainait les conneries. Drogue, alcool, sexe à outrance, mauvaise note, délinquance, il était perdu dans un monde lointain et inaccessible, malgré tout, personne ne le rejetait, au contraire, comme à chaque fois la famille faisait face ensemble, tel un bloc de béton armée, ce qui ne semblait pas suffire. S’approchant de lui, Romeo lui donna une grosse gifle avant de poser ses mains sur ses joues, presque maternel, l’obligeant à la regarder dans les yeux.
Romeo-Lulli ; « Je répète, qu’est-ce qui se passe? T’a prit quoi encore ? »
Eden ; « J’ai rien prit… Je te jure… J’ai juste un peu bus mais… C’est tout… » Romeo décida de vérifier en observant ses pupilles, constatant qu’une fois de plus, il lui mentait.
Romeo-Lulli ; « C’est ça prends moi pour une bille… » Elle se recula, agacé, exaspéré par son attitude, avant de poser son regard sur les vêtements taché de son frère, remarquant enfin le sang qui semblait y être incrusté. « Tu t’es battue ? »
Eden ; « … J’ai pas fait exprès Rolli… Il m’est tombé … tombé dessus … Comme ça…. Et j’ai rien comprit… Quand j’ai émergé il était à mes pieds et j’avais… ce truc entre les mains… » Il sortit un couteau de sa poche, un couteau maculé de sang. Romeo resta impassible, se mettant à cogiter, en silence, avant de sortir de sa torpeur et de lui ordonner de se rendre dans le bureau de leur père, de fermer les rideaux et de ne pas bouger. La belle alla alors chercher le reste de sa famille, ceux qui devait impérativement être au courant, les autres ramenèrent les enfants chez eux, loin de tout ça, et parmi les membres qui quittèrent les lieux il y avait l'époux et le père du futur enfant de Romeo, elle l'embrassa avant de clairement lui faire comprendre qu'il ne pouvait pas rester, surement anticipait-elle le fait qu'il ne ferait pas toujours partie de la famille et que l'impliquer pourrait s'avérer dangereux pour son frère. Peu réjouissant, mais la jeune femme pouvait parfois se montrer d'un réalisme effarant. La fête se termina donc brusquement, les volets furent fermé d’un coup et tout le monde se retrouva dans le salon. La grand-mère de Romi prit place à côté de son petit-fils, nettoyant ses mains avec l’aide de sa fille pendant qu’il racontait son histoire. Une bagarre qui avait mal tourné, une histoire de drogue, résultat, un jeune homme de vingt ans, de bonne famille, mais dealer à ses heures, se retrouvait mort sur un parking désert du centre ville, poignardé plutôt sauvagement apparemment…

Mary (mère de romeo) ; « Il faut aller à la police… »
Cynia (grand sœur de romeo) ; « Mauvaise idée… Même si on se rend, il échappera pas à la prison… Et vus son passé et l’amour que la majorité des gens de bonnes familles nous portent, il sera juger comme un adulte… » Cynia était la plus âgé de la fratrie, étudiante en droit, elle savait donc de quoi elle parlait.
Romeo-Lulli ; « Il tiendra pas en taule maman… Il fait un mètre soixante et pèse trente kilos les cheveux mouillés, pour les autres prisonniers se sera un buffet gratuit, il finira par appartenir à un gang quelconque ou par se faire poignarder pour une brosse à dent… »
Envy (cousin) ; « C’est pas si grave d’être membre d’un gang… » Tout le monde se tourna vers Envy, il n’était pas franchement le génie de la famille, un cousin adorable, très très costaud, mais pas toujours très futé.
Romeo-Lulli ; « Il APPARTIENDRA a un gang, j’ai pas dit qu’il en ferait partie… » Envy ne sembla pas vraiment saisir la subtilité de cette phrase, ce qui n'empêcha pas sa famille de continuer la conversation comme si de rien n'était, habitué à sa ... lenteur d'esprit.
Alexander (père de romeo) ; « Elles ont raison… Il faut qu’on fasse quelque chose, si on laisse faire, la police remontra forcément jusqu’à lui, et ce sera finis… »
Romeo-Lulli ; « La première chose à faire, c’est de l’envoyer au Mexique… Prenait lui plusieurs billets de bus et d’avion pour divers pays qui ne pratique pas l'extradition en plus du billet pour le Mexique… Me regardez pas comme ça, sérieusement, vous regardez jamais la télé ou quoi ? C’est ce que Jason Bourne ferait ! »
Minya (jumelle de Cynia) ; « C’est sérieux Rom, c’est pas un jeu ! »
Romeo-Lulli ; « C’est pas parce que je l’ai vu dans un film que c’est stupide… Est-ce que je suis connu pour être stupide ? Non, alors faite le. Mason et Ashleigh vont aller à l’endroit où est le corps, voyez ce que vous pouvez faire pour qu’on ne relie pas Eden au meurtre, toi, tu te change, et tu prends une douche rapide, les autres, occupé vous des réservations, il faut que l’un d’entre nous aille avec lui, donc prenez deux ou trois billets… Et il faut que quelqu’un détruise l’arme ! »
Cynia ; « Ho, je sais, je vais le jeter dans un lac ou quelque chose comme ça… »
Romeo-Lulli ; « Tu sais quoi, apporte la directe au flic, ce sera mieux… » Un regard assassin échangé avant de reprendre. « Il faut la détruire, totalement… »

Les directives étaient donnés et tout le monde s’afféra à la tache, Romeo-Lulli se retrouva bien vite sur les lieux du crime, il faisait nuit et le corps été dissimulé derrière une voiture, personne ne l’avait donc remarqué, les rues étaient désertes et c’était tant mieux. Comment pouvait-elle y être alors qu'elle avait envoyé Mason et Ashleigh sur place? Hé bien, en réalité, elle était simplement constamment au téléphone avec Ashleigh, pour être sur de leur faire penser à tout, habitué à n'oublier aucun détail. Mason était un flic qui n’avait pas hésité à mettre au placard son job pour aider sa famille, Ashleigh, elle, était enceinte et elle préparait des études d'infirmière, mais elle avait donné dans l'arnaque comme sa cousine durant quelques années, elle était donc douée pour remarquer les choses elle aussi. Rien ne semblait incriminer le petit-frère de Roméo-Lulli, et la seule caméra du coin était celle de la supérette a laquelle appartenait le parking, mais Mason la rassura en affirmant que la vidéo n’était qu’un moyen de dissuader d’éventuel criminel et que rien n’était enregistré. Une chance. Il fallait à présent appeler la police, un bon moyen de les éloigner de leur famille, qui irait suspecter une femme enceinte, un flic, ou encore le frère de ses deux personnes ? Il y avait peu de chance pour que ça se produise… Leur plan était donc parfait. La police arriva, ils furent interrogé, chacun joua son rôle à la perfection, surtout Ashleigh, doué pour manipuler, et personne ne pensa une seule seconde que les deux frères et sœurs -car oui, ils étaient membre de la même fratrie- étaient impliqués. Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Trois mois plus tard.
Romeo était à présent enceinte jusqu’au cou, elle était même en retard de quelques jours et cette situation commençait sérieusement à l’agacer, cela dit, le plus important à ses yeux été que son petit frère aille bien, un soulagement. L’affaire du meurtre du parking avait fait grand bruit en ville, la victime était aux yeux de tous le fils idéal, alors qu’en réalité il était un dealer salop sur le bord, mais ça, personne ne voulait le voir, surtout pas ses parents qui criaient leur soif de justice et leur tristesse un peu partout dans les médias. Des bourgeois incapable de se rendre compte que leur gamin était l'un des dealers les plus prolifiques de la ville et qu'il se servait même dans les caisses médicamenteuse de son paternel. Cliché total, mais tellement vrai. Malheureusement, pour eux en tout cas, la police piétinait, il faut dire qu’ils n’avaient aucun indice, aucun témoin et que Mason et Joy, qui était flic elle aussi, faisait tout pour éloigner les leurs de cette affaire. Oui, ils étaient des défenseurs de la justice, ils aimaient leur jobs et ils croyaient sincèrement aux valeurs pour lesquelles ils avaient prêtés serment, toutefois, rien n’était plus important que leur famille, alors c’était sans hésitation qu’ils avaient choisit d’aider leur cousin qu’ils considéraient comme un frère. Un bloc, contre tous, comme toujours. En parlant du frère, Eden, lui, était finalement partie vivre au Canada avec deux de ses cousins, ils prenaient soin de lui et l’aidait à aller mieux, autant que faire ce peut. Tout le monde chez eux pensait que cette histoire été finis, que d’ici un an Eden et les autres pourraient revenir, qu’il serait clean et prêt à vivre une vie normal en oubliant cette sordide histoire, cependant, ils avaient tous minimiser l’impacte qu’elle avait eut sur cet adolescent fragile, incapable de voir sa souffrance, trop soulagé qu'il n'ait pas terminé derrière les barreaux. La joie des uns peut souvent cacher la souffrance des autres....

.... Un cri se fit entendre à travers toute la maison, un cri qui laissa un vent glacial secouer l’échine de toutes les personnes présentes, dont celle de Romeo. Elle se dirigea sans attendre vers la cuisine, retrouvant sa mère en larme, accroché au téléphone, incapable de dire ou faire quoi que ce soit hormis hurler. La jeune mère se mit accroupis à ses côtés, tant bien que mal, la prenant dans ses bras en lui demandant ce qui se passait sans obtenir la moindre réponse bien évidemment, c’est alors que Cynia prit le combiné , écoutant cette voix familière, elle aussi en larme, qui lançait des mots aussi tranchant que la lame d’un rasoir. La jumelle ne fit rien, elle ne laissa échapper aucun son, lançant des regards aux membres de son clans et Romeo comprit, sans même un mot ce qui c’était passé. Eden était mort. Des cris raisonnèrent de nouveau dans cette maison de coutume si joyeuse, mais cette fois-ci ce fut ceux de Rolli, la colère et la tristesse s’étaient emparé d’elle sans crier gare. Des vases qui se brisent, des tables qui tombent, elle était comme possédé, possédé par la douleur de cette annonce et seul son époux de l’époque parvint à la calmer, la serrant dans ses bras, usant de sa force naturel et presque douce pour la calmer, lui répétant « Arrête, pense au bébé », mais elle ne pouvait penser à lui. La famille était un mot important, même capitale pour les Haynes, jamais les uns sans les autres, personne n'était rejeté, il n'y avait pas de cousins éloignés qu'on ne voit qu'une fois par ans pendant les fêtes ou de tante âgée vivant seule dans une grande maison à l'écart de tous et a qui on donne des nouvelles quand on a le temps, cet à dire jamais... Non, ils n'étaient pas ce genre de famille, eux, ils étaient une tribus, vivant dans des maisons presque les unes à côtés des autres, les plus âgés vivaient avec les plus jeunes, les plus jeunes avaient le soutient des plus âgés, tout le monde était égaux et s'aimait avec force et détermination. Ils se protégeaient et grandissaient ensembles, alors cette annonce, cette disparation si tragique et horrible d'un membre si jeune du clan Haynes, ce fut un désastre, comme si un ouragan avait terrassé leur vie bien tranquille. S'aimer avec parcimonie c'est prendre le risque de ne jamais être réellement heureux, mais s'aimer sans aucune limite, au-delà de tout, c'est être certains de s'exposer un jour ou l'autre à la pire souffrance qui soit. Et cette souffrance, Lulli la ressentait à cet instant, incapable de se calmer et rien n'alla en s'arrangeant, car c'est justement à cet instant que son bébé décida d’arriver. Elle perdit les eaux à ce moment précis et la douleur physique fut presque à la hauteur de celle qu’elle ressentait au fond d’elle-même, presque… L’accouchement ne se déroula pas aussi aisément que pour Dany, la belle manqua même de perdre la vie, tout comme son bébé, heureusement, il n’en fut rien malgré des heures difficiles... Son enfant été en vie et en bonne santé, il était parfait comme elle se complaisait à le dire et pourtant, il lui sembla tout de même ressentir ce terrible vide au fond de son cœur , un vide que même l'amour de son enfant ne pourrait combler.

Maven naquit le jour où Eden décida de s’en aller, un jour emplis d’un contraste que Romeo n’a jamais vraiment sut gérer… A chaque anniversaire elle est tiraillé entre la joie de voir son enfant grandir et la colère de penser à se frère disparut, car oui, ce n’est pas de la tristesse qu’elle ressent depuis ce jour, mais bien de la colère. Elle en veut à Eden d’avoir fait cela, elle en veut à ce dealer d’avoir tenté son frère, elle en veut au monde de ne pas avoir accepté son frère, elle s'en veut de n'avoir rien put faire… La colère, c’est tout ce qu’elle ressent lorsqu’elle pense à lui, elle n'est jamais aller sur sa tombe, ni même à son enterrement, elle n'en parle jamais et ne dit jamais rien à ce sujet, comme si elle tentait de l'oublier... On la voit même baisser la tête lorsqu'elle passe devant des photos d'Eden... Elle-même ne serait dire ce qu'elle ressent vraiment face à tout ça, car tout ce qui concerne cette tragique disparition est enfouis au fond d'elle-même, ensevelis, enterré, pour ne jamais plus voir ressortir un jour quoi que ce soit lui rappelant son frère.

Où est-ce que je m’étais arrêté avant ce petit flashback…? … Ha oui, donc je disais, je voyageais beaucoup mais je me suis arrêté un petit moment après la naissance de Maven et mon divorce d’avec son père, un divorce qui ne s’est pas passer aussi bien que je l’aurais voulus, disons qu’avec lui, tout était parfait, un type génial, on s’est séparé en bon terme, aucun problème avec la garde ou même la pension, mais il a des parents un peu envahissant qui ne m’ont jamais apprécié, on se demande bien pourquoi. Ok, j’ai empêché leur fils d’épouser une héritière fortuné, je lui ais même piqué son mec le jour du mariage mais bon... A l’époque j’avais fait un pari comme quoi je pouvais m’incruster dans un mariage mondain et je suis tombé par hasard sur lui… Un coup de foudre comme on dit, il a tout abandonné comme ça et on a passé les deux semaines suivante à faire l’amour dans une cabane au bord de l’eau, je vous jure, c’était genre trois ou quatre fois par jour et n’importe où. En plus il adorait ma première fille, alors forcément, je l’ai vite épousé. Bref, ses parents me détestaient et ils n’ont pas appréciés que j’ai la garde exclusive de notre fils, ni que je parte avec une partie de son argent, ils ont intenté un procès pour que je rendre ce fric, et ça m’a tellement saoulé que je leur ais rendu au bout d’un moment, mais ils n’ont pas lâché l’affaire pour autant. Ils font tout pour me décrédibiliser aux yeux du monde pour avoir la garde de Maven et mon ex ne peut rien y faire, car cet idiot est considéré comme disparut et potentiellement mort depuis un p'tit moment, ce qui est faux, il est juste au Tibet dans une espèce de temple depuis des années… Il m’en a parlé avant de se tirer mais m’a fait promettre de n’en parler à personne, ce que j’ai fait, depuis, on a plus aucun contact, ce qui est fort dommage parce que c’était un sacré bon amant, mais passons, je ne sais même plus où il se trouve exactement, je sais juste qu’il est en vie parce que Maven reçois des petites figurines bizarres à chaque anniversaires, cela dit, si moi je sais que ça vient de lui, je n’ai aucune preuve que ce soit vraiment le cas. Du coup, ses parents font comme s’il était mort -ben ouais, il les a tellement déçus…- et ils veulent à tout prix la garde de MON fils. C’est quand même dingue non ? Je suis sa mère, je le bat jamais, je lui donne à manger et il n’est pas à la rue, pourtant, ils arrivent à me foutre dans la mer** avec leur pu**** d’avocat à 1000 simflouz de l’heure… Mais je reviendrais sur ce sujet plus tard, pour le moment, continuons mon histoire. Après ma petite pause j’ai reprit mes voyages à travers le monde avec mes enfants, ils découvraient d’autre culture, vivaient au rythme de la découverte du monde, tout en revenant régulièrement à Montsimpa, tout était génial. Puis il y a moins d’un an maintenant, j’ai mis au monde mon troisième enfant, je sais, je sais, appelez moi FertileGirl… Je ne sais pas pourquoi je tombe sans arrêt enceinte, on dirait que j’attire les mômes, ou les mecs tout aussi fertile que moi, quoi qu’il en soit le résultat est là, j’ai eut un deuxième petit garçon, Seven, cela dit, cette fois, je n’ai pas fait l’erreur de me marier… Non, le père n’est même pas au courant de sa naissance… Disons que je suis tombé enceinte pendant un retour à Montsimpa, puis je suis repartie sur les routes et j’ai voyagé en étant enceinte pendant un long moment et en revenant, PAF, j’avais un bébé, c’est magique…

Je n’ai rien dit au père car je ne le sens pas prêt à être père, et pour être honnête l’histoire avec mes ex-beau parents m’a un peu rebuté, je ne le connais pas tant que ça même si on a eut un coup de foudre aussi intense qu’éphémère, peut-être que ses parents sont aussi débiles que ceux de mon ex, alors je ne veux pas prendre de risque… Mais peu importe, je suis quand même revenue dans ma ville « natale » pour élever mes p'tits bouts, voyager avec un nouveau-née, ce n’est pas raisonnable, même pour moi. Depuis, j’ai reprit un peu mes anciennes activités, notamment le médiumage et le poker ne m’a jamais vraiment quitté mais je m’y attèle encore plus sérieusement maintenant, ce qui me pose quelques soucis. Encore une fois à cause de monsieur et madame ex-beau-parents… Ils m’ont mit devant le fait accomplis en balançant à un juge pour enfant que j’étais une mauvaise mère, leur preuve étant le fait que je joue les médiums et au poker de façon plutôt intense… et que je n’ai aucun job officiel. Je ne sais pas pourquoi le monde accorde tant d’importance aux fiches de payes, mais une chose est sur, je sentais le mauvais coup me tomber sur le coin du museau, je voyais dans le regard de ce juge qu’il ne pouvait pas me saquer… Il m’a donné un mois pour trouver un travail réel ou Maven irait vivre avec ses grands-parents… j’ai fait deux jours de prisons après ça parce que j’ai frappé mon ex-belle-mère, heureusement le juge, un autre, c’est montré clément au vu de la situation. J’ai cherché du travail et grâce à mes courtes études j’en ai trouvé un, à mi-temps, dans une galerie d’art réputé… Je dois faire le voyage tout les jours entre ses deux villes, mais ça me va plutôt bien… En fait, je déteste l’admettre, mais j’aime vraiment jouer les mères au foyer, les mamans poules, préparer le gouter de mes petits bouts, les punir, les aider à grandir, la seule chose qui me manque vraiment c’est l’amour, un peu pathétique dit comme ça, mais j’aime l’amour, j'aime aimer et j’aime me sentir aimé, malheureusement, pour l’instant, j’enchaine les histoires sans lendemain… ou compliqué… Je devrais d'ailleurs dire "enchainais" , car ses histoires étaient tellement compliqué ou sans espoir que j’ai décidé de faire la grève de l’amour, oui, je suis en grève messieurs et ce depuis un mois, plus d’hommes dans mon lit et encore moins dans mon cœur. Je m’occupe de mes enfants, de ma famille et c’est tout. Le hic ? Je suis déjà totalement en manque… autant de sexe que d’amour… et je crois que ça commence à se voir... C’est grave docteur ? …


Dernière édition par Romeo-Lulli F. Haynes le Mer 26 Sep - 23:38, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. Empty
MessageSujet: Re: ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. EmptyVen 21 Sep - 18:31

le personnage a l'air super, rien que le métier vend du rêve ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 3183675940 ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 2806429274
bienvenue parmi nous ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 1112522673 I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. Empty
MessageSujet: Re: ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. EmptyVen 21 Sep - 18:38

MON DIEU ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 1642801012 Ton personnage est super ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 2806429274 le pseudo, le métier ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 1642801012 ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 1642801012 et je ne connais pas ta personnalité mais elle est vraiment canon ♥️ Je voulais répondre dans ton message dans la partie invités pour te dire que personnellement, j'avais déjà joué une célébrité asiatique (Gackt Camui, si tu connais) et que je m'étais très vite intégrée parmi les membres - même s'ils étaient peu nombreux /SBAFF/ - et que tu n'avais pas à craindre d'être mise à l'écart, surtout sur ce forum quoi (a)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. Empty
MessageSujet: Re: ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. EmptyVen 21 Sep - 18:39

j'aime beaucoup le métier. c'est très original. ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 1642801012 & azi, t'es bonne. ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 891098728 welcome. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. Empty
MessageSujet: Re: ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. EmptyVen 21 Sep - 18:55

bienvenueeeeee.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. Empty
MessageSujet: Re: ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. EmptyVen 21 Sep - 19:12

j'aime bien le pseudo I love you bienvenue sur le forum ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 2806429274
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. Empty
MessageSujet: Re: ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. EmptyVen 21 Sep - 19:26

bienvenue I love you ton titre ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 1881463262 ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 1881463262
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. Empty
MessageSujet: Re: ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. EmptyVen 21 Sep - 19:50

LE TITRE ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 2806429274 Cette chanson me tue à chaque fois ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 1881463262
Bref bienvenue et bon courage pour ta fiche ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 2806429274 I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. Empty
MessageSujet: Re: ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. EmptyVen 21 Sep - 20:01

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 173490454 I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. Empty
MessageSujet: Re: ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. EmptyVen 21 Sep - 21:19

TIFFANY BORDEL DE MERDE. foutue fantasme kpopiens au féminin, c'que je l'aime cette fille. mais les snsd ont toujours eu l'art d'être de pure canon avec des jambes parfaite de toute façon (genre soo young, mondieu). donc du coup, nous faudra un lien, surtout que ton personnage a l'air d'être super intéressant ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 1112522673 bref, gros bienvenue I love you


Dernière édition par Wall-e Bioelec le Sam 22 Sep - 4:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Posy Hawkins
Posy Hawkins

messages : 14694
arrivée : 21/09/2011
avatar : nina dobrev.
multinicks : non.
disponibilité : fermé
bonus à long terme : 3

« Le temps confirme l'amitié. »
humeur:
adresse:
répertoire:

ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. Empty
MessageSujet: Re: ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. EmptySam 22 Sep - 1:08

ah c'est le coréen qui fait la horsedance non sur ton titre ? ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 1881463262
shaaaaaame on me si c'est pas ça je me tape la honte Arrow
bref, bienvenue parmi nous ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 1642801012 I love you

__________________________________

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Here is the thing. You have to be cold to be queen. Anne Boleyn loved with her heart, and ended up getting her head chopped off. But her daughter Elizabeth bowed to never marry a man. She married a country. Keep your eye on the prize. You can’t make people love you but you can make them fear you.

Revenir en haut Aller en bas
Aeden Chapman
lone wolf
Aeden Chapman

messages : 6890
arrivée : 12/09/2011
avatar : aaron taylor-j.
disponibilité : no babydoll.
crédits : whiskey lullaby pour l'avatar, ma fauve parfaite (clem, redsoul) pour la signature. ♥.
real life : alexia ; side.effect

activité : peintre (maudit). à part ça, pratique l'art de ne rien foutre à longueur de journée.
bonus à long terme : 0
lone wolf

« Le temps confirme l'amitié. »
humeur: don't care
adresse: hart's
répertoire:

ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. Empty
MessageSujet: Re: ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. EmptySam 22 Sep - 8:26

Bienvenue parmi nous ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 2806429274 ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 1642801012
Au risque de répéter, ton personnage à l'air super intéressant jusqu'ici ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 1595800624

__________________________________

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
(my skin is on fire every time I see you) i want to tell her the five most important things she needs to know before she leaves, but we haven’t spoken all morning. i made the coffee without being asked. she took it the same way. i say five, but there could be more. i’m sure there are more, but five it's good, i think. enough but not too many things to carry with her. she wouldn’t listen beyond five, anyway. a calm has settled over her. i say five, but really, there’s only one thing, only one thing to tell her.. don’t go. (till my heart stops beating, fauve m. & aeden c. ♥♥)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. Empty
MessageSujet: Re: ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. EmptySam 22 Sep - 10:22

bienvenue et comme tout le monde ton personnage est fascinant I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. Empty
MessageSujet: Re: ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. EmptySam 22 Sep - 13:05


Bienvenue chez les fous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. Empty
MessageSujet: Re: ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. EmptySam 22 Sep - 13:47

+ J'ai rajouté un bout d'histoire, mais il faut que je me relise totalement évidemment, là j'ai juste posté avant de partir >< alors don't juge mes fautes et tout ><

Et MERCIIIIIIIIIIIIII tout le monde *o* Rooo arrêtez de complimenter mon perso, je vais rougir ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 2166578461


Qhuinn-Seven Hedges a écrit:
MON DIEU ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 1642801012 Ton personnage est super ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 2806429274 le pseudo, le métier ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 1642801012 ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 1642801012 et je ne connais pas ta personnalité mais elle est vraiment canon ♥️ Je voulais répondre dans ton message dans la partie invités pour te dire que personnellement, j'avais déjà joué une célébrité asiatique (Gackt Camui, si tu connais) et que je m'étais très vite intégrée parmi les membres - même s'ils étaient peu nombreux /SBAFF/ - et que tu n'avais pas à craindre d'être mise à l'écart, surtout sur ce forum quoi (a)
Merciiiii *o*
Ha ben merci, même si je t'ai pas laissé le temps de poster du coup x) Mais ça me rassure quand même *o* Et puis Gackt quoi, ça prouve ton bon goût *o*


V. Dunya-Briséïs E. Zöhre a écrit:
j'aime beaucoup le métier. c'est très original. ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 1642801012 & azi, t'es bonne. ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 891098728 welcome. I love you
Merciiiii ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 1642801012 & zyva, t'es bonne too ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 891098728


Wall-e Bioelec a écrit:
TIFFANY BORDEL DE MERDE. foutue fantasme kpopiens au féminin, c'que je l'aime cette fille. mais les snsd ont toujours eu l'art d'être de pure canon avec des jambes parfaite de toute façon (genre soo young, mondieu). donc du coup, nous faudra un lien, surtout que ton personnage a l'air d'être super intéressant ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 1112522673 bref, gros bienvenue I love you
OMG une connaisseuse de k-pop *o* C'est vrai que cette fille est juste... et puis son sourire OMG *oo* Et puis les SNSD ont effectivement l'art d'être de pure canon et justement, j'hésitais trop avec SooYoung ou Sunny, mais finalement, j'ai opté pour ma petite Tiffany *o* Et pas de soucis pour le lien ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 2166578461 Gros merciii I love you


Blaine Fawkes a écrit:
ah c'est le coréen qui fait la horsedance non sur ton titre ? ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 1881463262
shaaaaaame on me si c'est pas ça je me tape la honte Arrow
bref, bienvenue parmi nous ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 1642801012 I love you
C'est ça , tu ne te tape pas la honte x) Il s'appelle PSY *o*
Bref, merciiiii ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. Empty
MessageSujet: Re: ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. EmptySam 22 Sep - 14:32


J'aime ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 173490454
Je suis amoureux ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 2166578461 ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 1347536052
Excellent choix de vava et le personnage m'a l'air intéressant ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 678593547
Il nous faudra un lien ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 4102579639
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. Empty
MessageSujet: Re: ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. EmptySam 22 Sep - 14:48

Tu es amoureux? Moi aussi, alors marions nous, et achetons un p'tit chiliens orphelins avant d'adopter un bébé labradore pour completer le tableau de famille, ou l'inverse ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 2166578461 *se fait écraser par bus*
Merciiiiiii ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 173490454
Et pas de soucis pour le lien ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 2166578461
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. Empty
MessageSujet: Re: ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. EmptySam 22 Sep - 16:25

    oh qu'elle est belle et un personnage promettant à la clé, classe tout ça ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 3183675940 waza bienvenue chez ton nouveau chez toi et bon courage pour la fin de ta fiche ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 1112522673
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. Empty
MessageSujet: Re: ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. EmptySam 22 Sep - 16:53

le personnage est prometteur ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 3183675940
bienvenue parmi nous. ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 2806429274
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. Empty
MessageSujet: Re: ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. EmptySam 22 Sep - 19:08

bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. Empty
MessageSujet: Re: ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. EmptySam 22 Sep - 22:19

Bienvenue. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. Empty
MessageSujet: Re: ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. EmptyDim 23 Sep - 8:54

Le personnage à l'air super intéressant et puis le titre en plus. Bienvenue ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. Empty
MessageSujet: Re: ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. EmptyDim 23 Sep - 22:16

avec tous ces commentaires, j'ai pu trop de marge dans l'originalité maintenant :/
Mais je ne peux que les soutenir, ton personnage à l'air vraiment chouette et original, et surtout vraiment bien travailler Cool
bienvenue dans notre humble demeure ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 678593547
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. Empty
MessageSujet: Re: ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. EmptyLun 24 Sep - 22:48

Oh je l'aime elle. ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. 1642801012
Bienvenue & bonne chance pour ta fiche. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. Empty
MessageSujet: Re: ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end. Empty

Revenir en haut Aller en bas

ROMEO-LULLI ☇ OPPA GANGNAM STYLE . end.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» 123456789... Déclaration !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE SIMS™ play with life. :: 404 ERREUR :: DEMOLIR LE TERRAIN-