amusement hivernal, nikita.
TOP PARTENAIRES DE PWL

plus?vous?voter


MEMBRES DU MOIS
PWL

RPGISTE DU MOIS
Adel De Lavauderie

RPGISTE DU MOIS
Chuck B. Onekung

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture de PWL.

Partagez

amusement hivernal, nikita.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité



amusement hivernal, nikita. Empty
MessageSujet: amusement hivernal, nikita. amusement hivernal, nikita. EmptyMar 22 Jan - 23:36

« AMUSEMENT HIVERNAL »,
L'on est enfant toute sa vie, et l'on ne fait que changer d'amusements et de poupées.
amusement hivernal, nikita. Tumblr_mh02zveEcW1qfd5a2o1_r1_500
L'hiver, sa neige, son paysage. C'est un spectacle magnifique. Un régal intégrale pour les yeux. Si on en oublie le froid qui va avec. Mon corps frissonnait. Non, il grelotait sous mon épaisse doudoune qui avait pour but de me garder au chaud. Raté pour la peine. J'avais été jusqu'à mettre un petit bonnet avec un pompon. Vraiment sexy, accompagné par une écharpe à petits oursons trop mignon. De quoi me taper une bonne honte. J'en riais d'avance. Le regard des autres importait peu du moment que je restais moi-même. Sur le chemin du centre-ville, les passants me dévisageait presque alors je lui envoyais un sourire hypocrite et j'allais même jusqu'aux clins d'oeil envers les hommes bien accompagnés. De quoi rendre leur bonasses verte de jalousie. Et puis je continuais de marcher comme si de rien était, un vilain rictus collés aux lèvres. Je ne faisais pas attention de l'endroit où j'allais, j'étais simplement curieuse de découvrir le festival de Bridgporte. Aux informations, ils lui vantaient tellement de mérite que ça m'en avait presque donné l'eau à la bouche. Au final, ils n'avaient pas eu tord, la neige qui recouvrait les immeubles leur offraient un charme nouveau. Un charme hivernal. Les yeux rivés sur les décorations éléphantesque, j'en oublie de j'arrive sur le terrain défendu. Le terrain dangereux. Celui sur lequel, je pourrais y risquer ma vie. Paaaam. Mon bras s'en allait vers l'arrière brusquement. Je n'ai pas le temps de comprendre, que c'est au tour de mon dos de souffrir. Paam. Je me retourne et je comprends. Comparable aux parties de paintball, je viens d'entrer dans une bataille de boules de neige. Sans réfléchir une seconde, je m'abaisse pour ramasser un tas de neige que je transforme en petit rond solide et je l'envoie dans la tête de l'ennemi du jour. « On fait moins le malin là. » Je ris aux éclats en attendant sa récidive.

mise en page par fade out
POÈME DE ; Tristoune


Dernière édition par Oakley Fowler le Sam 16 Fév - 0:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



amusement hivernal, nikita. Empty
MessageSujet: Re: amusement hivernal, nikita. amusement hivernal, nikita. EmptySam 16 Fév - 0:03

AMUSEMENT HIVERNAL
OAKLEY FOWLER & NIKITA CLARKE


« Le matin, ça ne sert à rien ». Je m’éclatais à chanter une bonne vieille chanson bien ringarde sous ma douche. Homme de la nuit, il était très rare que j’arrive à mettre un pied hors de mon lit avant midi, cependant le côté moelleux de mon oreiller n’avait jamais pu faire le poids face aux charmes de l’hiver, seule période de l’année où j’accordais à mon radioréveil d’accomplir sa seule véritable fonction. C’est bien emmitouflé que, très tôt – enfin, peut-être dix heures trente – je suis sorti de chez moi. Un café, une clope et une balade dans le parc, tout ce qui me branchait pour remplir mes batteries, quitte à faire une sieste l’après-midi dans le but de récupérer mes heures de sommeil perdues sur les nuits du week-end. J’aimais flâner dans ma ville, passer d’un coin à l’autre et même marcher dans les petites rues, cependant, aujourd’hui, c’était le parc qui m’avait fait de l’œil. Les enfants qui tirent leurs luges dans une montée, qui galèrent et se cassent la gueule mais sans pour autant se blesser car la neige est là pour les amortir, les jeunes qui soufflent l’air de leurs poumons et s’excitent à faire croire que c’est de la fumée de cigarette et non pas de la buée, toutes ces étapes qu’on avait tous vécu dans notre vie. J’avais un esprit de Noël qui était incassable et indétrônable. Ma période préférée de l’année. Alors, ni une ni deux, en voyant cette bataille de boules de neige, je me suis improvisé combattant et me suis plongé dans l’ambiance, en faisant bouffer aux pauvres jeunes ados qui osaient se frotter à moi – je riais bien. C’est une balle perdue qui alla percuter une silhouette féminine, et je ne m’en veux pas nécessairement – après tout, si on se trouve ici, c’est qu’on l’a cherché. Mais, se retournant plus vite que l’éclair, je me retrouve avec une balle qui, si elle avait été faite de plomb, m’aurait fait couler le cerveau par le devant et le derrière de ma tête. Bien visé. Je me frotte le visage qui commençait à geler sous l’effet du froid et l’entends rire aux éclats. Moi aussi, je riais – je riais jaune. Après que mes gents de ski soient passés sur mes yeux pour la dernière fois, j’ai eu tout le temps de contempler son visage – tout en m’appliquant à faire une autre boule. Ah ben oui, bien sûr, Oakley. C’était bien son genre d’attaquer les inconnus – tout comme le mien. Croiser une connaissance n’était pas réellement déplaisant, bien que ça m’oblige à rester dans les convenances afin de préserver mon image – surtout avec elle, je ne pouvais jamais rien laisser réellement transparaitre. Un grand sourire et un air innocent, je m’approchais d’elle très vite – une, deux, trois grandes enjambées et j’étais juste en face d’elle. C’est ma bouche qui se fendit en un grand sourire quand, mains derrière le dos, je la saluai : « ben tiens, qui voilà ! Sympa le style, d’ailleurs », dis-je par rapport à son écharpe, pas assortie à son bonnet, pas assortie à sa veste. Puis ma main droite vint écraser sur ledit bonnet une belle boule bien lisse, ni une ni deux. J’étais content, j’étais un gros gamin, j’adorais la neige.

FICHE PAR STILLNOTGINGER.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



amusement hivernal, nikita. Empty
MessageSujet: Re: amusement hivernal, nikita. amusement hivernal, nikita. EmptySam 16 Fév - 1:13

« AMUSEMENT HIVERNAL »,
L'on est enfant toute sa vie, et l'on ne fait que changer d'amusements et de poupées.
amusement hivernal, nikita. Tumblr_mh02zveEcW1qfd5a2o1_r1_500
S'attaquer à une fille, c'est grossier. Mais si en plus si c'est à moi qu'on s'attaque, on le paie cher. C'est comme si on m'offrait une rose épineuse. C'est vulgaire. Alors bien sur, moue scotché sur le visage, j'avais répliqué aussi vite et il fallait dire que j'avais bien entassé la neige entre mes doigts. La boule allait faire mal. C'était le but quelque part parce que rien ne voudrait la tête de l'abruti à la suite de mon attaque. A la une, à la deux et bam. Missile envoyé. Au loin, je voyait la silhouette masculine tanguer légèrement. Dans le mile. J'aurais pu faire une grande carrière de footballeuse ou de basketteuse quand j'y pense. Enfin, là n'était pas la question. Je ne pouvais m’empêcher de réprimer un rire de bon coeur. Atterrir sur le terrain de batailles de boules de neige, n'avait pas été si terrible après tout. Je reportais mon attention sur l’inconnu pas si inconnu à vrai dire. Mmm, oui. Nikita. Je souriais déjà en le voyant s'approcher de moi, un long rictus collé aux lèvres. Ah celui-là, il ne changera jamais. Grand enfant, je savais qu'il ne se laisserait pas faire. Rien qu'en répondant à son attaque, j'avais lancé les hostilités. Ça allait être du grand art. La nouvelle guerre mondiale venait d'être déclenchée. Sortez les armes ! « Ben tiens, qui voilà ! Sympa le style, d’ailleurs » Merde. J'avais complétement oublié dans quel accoutrement je me retrouvais. Je lâchais un hahaha, ironique. « Je sais que ça te fait de l'effet. » Je le taquinais en sachant que je lui tendais une perche. J'avais à peine fini ma phrase que sa main s’abattait sur ma tête. La neige qu'il avait entre ses doigts tombait et s’éparpillait contre mon visage et mon bonnet venait recouvrir mes yeux. C'était froid. Non, pas froid. Gelant. Je sentais déjà mes joues et mon nez rougir par la froidure hivernale. Il allait croire que je rougissais pour lui. Il n'avait pas intérêt. « Ahh purée, tu cherches la bagarre là ? » Je savais très bien que ma phrase, prononcée sur un air enfantin allait l'amuser et le faire tiquer. On allait s'amuser. Je levais les yeux au ciel en songeant à ma revanche puis je les reportais vers le sol. Il y avait une pierre derrière lui. Oh oui parfait. Une boule de neige aurait été trop simpliste. Je me dégageais de sa main en m'approchant dangereusement de lui. Je posais mes doigts contre son torse, le forçant à reculer de quelques pas. Assez pour qu'il se prenne le rocher dans les pieds sans s'en rendre compte. Il tombait à la renverse et sans une seconde de plus, je me ruais sur lui, à califourchon pour lui faire bouffer cette neige immaculée qui recouvrait chaque recoin de la ville. « Alors mon enfant, on en a eu assez ou pas encore ? » Je n'attendais pas sa réponse que je saisissais deux nouvelles poignées de neige et les lâchaient sur son visage de gamin. Son air était tellement effaré que j'en mourrais de rire. Impossible de rester sérieuse alors que ses joues viraient du rose au rouge vers le bleu. « Tes nouvelles couleurs te vont plutôt bien. Elles te donnent un charme à l'état brut. » Je levais la main droite pour la porter à mes lèvres et j'y posais un baiser l'air de dire, parfait et je rigolais en imaginant déjà sa futur moue boudeuse une fois qu'il aurait repris ses esprits.

mise en page par fade out
POÈME DE ; Tristoune
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



amusement hivernal, nikita. Empty
MessageSujet: Re: amusement hivernal, nikita. amusement hivernal, nikita. EmptySam 16 Fév - 22:36

AMUSEMENT HIVERNAL
OAKLEY FOWLER & NIKITA CLARKE


C’était tout moi, ça, me marrer comme un con aux moments les plus inopportuns, comme maintenant. J’étais en public, en train de me faire – pardonnez l’expression – défoncer la gueule par une fille, avec pas mal de chances de terminer en mode Hibernatus au vu de la quantité de neige qui se faufilait à travers ma grosse doudoune en tissus (quelle idée d’acheter une veste d’hiver en tissus, déjà) mais je me tapais des grosses barres. Bien sûr que oui, les gens nous regardaient, mais ça, moi, je ne le remarquais pas. J’avais déclaré une bataille, elle avait envoyé l’artillerie lourde, et ouais, je l’avais cherchée et je l’avais trouvée, la bagarre. J’étais couché par terre, incapable de me défaire de son étreinte, et pourtant je me débâtais, mais il n’y avait rien à faire, le fou rire qui m’avait pris faisait souffrir mes abdos comme jamais et je n’avais plus aucun moyen de défense. J’essayais tant bien que mal d’agiter mes mains pour lui jeter de la neige de part et d’autre, mais j’étais clairement en train de morfler. « Alors mon enfant, on en a eu assez ou pas encore ? Tes nouvelles couleurs te vont plutôt bien. Elles te donnent un charme à l’état brut. » La moquerie, je ne la supporterais pas. Il était temps que je me concentre pour la faire morfler à son tour, elle le méritait. Fille ou pas, son heure était venue, j’en ferais mon crédo. C’était ma dernière tentative. Elle avait pris un moment de répit dans son offensive qui m’avait permis de rassembler mes forces en un seul mouvement qui consistait à enrouler mes jambes autour des siennes et de donner un mouvement d’épaules pour retourner la situation à mon avantage. Merci le catch des samedis soirs de mon enfance. « Chacun son tour j’ai envie de dire ! »

J’avais froid au visage, tout du moins à la partie la plus sensible de celui-ci, mais j’avais pourtant chaud aux joues à force de me tortiller dans tous les sens. C’était à mon tour de la couvrir de neige, elle m’avait nargué après tout. La voilà à son tour qui commence à perdre son calme et la rougeur de ses joues. « Ah ouais t’avais raison, c’est plutôt canon comme teint ! Fais gaffe, t’as le mascara qui commence à couler ! » Le froid, le rire et la neige, tout ça provoquait des larmes, et même si ça ne m’affectait pas particulièrement, j’essayais de compatir vis-à-vis de ces pauvres filles qui se devaient de protéger leurs yeux contre chaque petite intempérie. Cependant, ma compassion se transformait assez rapidement en idée de vengeance, après tout je me fichais pas mal qu’elle ait les yeux parfaitement fumés, moi j’voulais qu’elle ramasse comme elle venait de me faire ramasser. Quelques secondes à lui faire avaler de la neige et je relâchais mon étreinte pour m’étendre à côté d’elle, époumoné. « J’invoque un traité de paix. » J’étendis mes bras de part et d’autres et commençai à faire un ange dans la neige. La neige, c’est magique.


FICHE PAR STILLNOTGINGER.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



amusement hivernal, nikita. Empty
MessageSujet: Re: amusement hivernal, nikita. amusement hivernal, nikita. EmptyLun 18 Fév - 18:12

« AMUSEMENT HIVERNAL »,
L'on est enfant toute sa vie, et l'on ne fait que changer d'amusements et de poupées.
amusement hivernal, nikita. Tumblr_mh02zveEcW1qfd5a2o1_r1_500
Renversement de situation. La tête contre le sol, je sens mon bonnet transpercer peu à peu. Bonne qualité, mon cul. Ses jambes autour des miennes m’empêchaient de me débattre. J'avais bon tenter de me rouler à droite à gauche, de faire le pingouin ou encore la souris, il restait maitre de mon corps. J'aurai aimé lui envoyer des saloperies au visage, des insultes, des conneries, tout, hélas, j'étouffais ou presque. « Chacun son tour j’ai envie de dire ! » Quel trou du cul. La neige se calait dans ma gorge alors que je tentais de la recracher pour lui répondre. J'étais condamnée à mourir. Si jeune. Si belle. Si innocente. Oké, j’exagérais un peu. Je ressentais mon visage entrer en ébulition, attaqué par le froid, rongé par chaque flocon de neige que Nikita balançait dessus. Mon nez changeait totallement de couleur, au même rang que mes joues qui devenaient comparable à la couleur d'un homard frit. Je recommençais à gesticuler dans l'espoir de lui faire perdre sa concentration et de me dégager de ses jambes. Nouvelle tentative vaine. Je toussais à m'en rompre les poumons, je n'en pouvais plus de la neige. Quelle petite misère. « Ah ouais t’avais raison, c’est plutôt canon comme teint ! Fais gaffe, t’as le mascara qui commence à couler ! » Il ne manquait plus que ça. Je grognais mécontente et je le fixais en tentant de garder mon calme et mon sérieux. Totalement impensable. Tellement qu'à la place de râler, je riais aux éclats. La situation dans laquelle je me retrouvais était tellement débile et évidente pour l'avoir cherché. J'en avais le ventre qui me faisait mal. La toux était vite venue se joindre à mes gloussements. Mauvais mélange. Voila que je n'arrivais plus à respirer. Prise dans un cercle vicieux entre ma toux et mes rires. Je m'étouffais réellement. Le pire, c'est que j'étais incapable de lui dire de me lâcher. Je n'avais que le pouvoir de faire de grands gestes incompréhensibles alors lui se marrait comme une baleine. Rien d'étonnant. D'un coup, je sentais mes jambes se libérer et je me retrouvais à présent seule face au ciel bleuté du jour. Nikita, allongé à mes côtés. Je reprenais vite fait mon calme, chassais mes larmes de rire et d'étouffement. Il n'aurait rien vu ainsi et ça lui ferait une occasion en moins de se foutre de moi. « J’invoque un traité de paix. » Avait-il peur que ma vengeance se fasse encore plus redoutable que la première fois ? Un léger rire me secouait à nouveau alors que je gardais le silence, tournant la tête vers son corps. « Si je refuse, tu fais quoi ? » Je glissais un clin d'oeil furtif à la fin de ma phrase et je glissais mon regard vers lui. Il écartait les bras et les glissaient de haut en bas, laissant apparaître des ailes d'ange en dessous d'eux. Le spectacle était tellement beau à regarder. « Tu sais, ça ne te ressemble pas. C'est de la mauvaise publicité. » Je faisais référence au fait qu'à lui seul, il représentait un petit démon. Un rictus apparaissait aussi sec sur mon visage alors qu'à mon tour, je me laissais prendre à son jeu d'enfant. « C'est tellement beau. » D'un coup, mon air bonne joueuse quittait mes traits, laissant apparaitre un air blême, sérieux. « Tu crois qu'en créant un ange, on se lave de nos péchés ? Qu'on est pardonné ? » Ah ces péchés, que chacun commettait pour ensuite les garder enfui en lui. Ses mots qui n'auraient jamais du être dit, surtout à Nikita, m'avaient échappés de la bouche. Pourtant, j'étais à la fois curieuse de sa réponse et inquiète de ce qu'il pouvait répondre, justement.

mise en page par fade out
POÈME DE ; Tristoune
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



amusement hivernal, nikita. Empty
MessageSujet: Re: amusement hivernal, nikita. amusement hivernal, nikita. EmptyMar 19 Fév - 13:48

AMUSEMENT HIVERNAL
OAKLEY FOWLER & NIKITA CLARKE


Etendu, là, dans la neige, je commençais à sentir le froid. Comme on avait arrêté de gigoter comme des guedins, mon corps s’était refroidi et j’avais l’impression que ça allait en décrescendo, me demandant où ça allait s’arrêter… Peut-être que j’allais mourir de froid, qui sait. « Si je refuse, tu fais quoi ? » Je regardais le ciel, sourire aux lèvres. C’était facile. « Tu veux vraiment remettre le couvert après avoir ramassé ta vie pendant dix minutes ? Tu m’as eue par surprise la première fois, mais ça ne marchera plus, ça… » Avec Oakley, je n’avais pas de souci de conscience quant à y aller de toutes mes forces. Je n’avais jamais eu l’esprit de compétition, mais c’était plutôt pas mal d’avoir une personne, comme ça, avec qui je pouvais me lâcher ; sans fermer tout de même les poings, enfin, il y a des limites. Mais c’était tellement agréable et assez tranquille, malgré Oakley qui continuait à rire comme une baleine et le reste des gosses qui se battaient à la neige – on se ramassait de temps à autre une balle perdue sur les pieds, en tout cas moi. Mais l’atmosphère tour de moi commençait à se poser, et je comprenais enfin ce que signifiait l’adage « le calme avant la tempête ». Comme toujours avec Oakley, on passait dix pourcent du temps de manière agréable, et les nonante qui restent étaient là pour qu’on tourne, chacun l’un après l’autre, autour du pot de l’autre – ça ne sonne pas bien dit comme ça, mais c’est plutôt assez bien représentatif. Là, je faisais mon ange, j’aimais bien ça, mais pas par quelconque souci d’iconographie religieuse ou d’un autre truc tout vieux et tout pourri. C’était peut-être simplement pour passer le temps, ou bien que ma foi grandissante de jour en jour me poussait à me rapprocher du seul Seigneur en qui j’avais confiance pour le moment. De la mauvaise publicité, mon cul ? Ouais, comme ça. J’avais beau rire jaune, je riais quand même, parce que c’était une bonne répartie et que, en mode gamin, j’aimais bien rire pour de la merde. Mais je vous le disais, le calme avant la tempête. « Tu crois qu’en créant un ange, on se lave de nos péchés ? Qu’on est pardonnés ? » Et voilà, comme si je ne savais pas où elle venait en venir. Je comprends que le doute peut arriver dans n’importe quelle conversation, avec n’importe qui, mais avec Oakley, c’est différent. Chacune de nos conversations était pleine de suspicions, et le pire c’est que ce n’était pas une habitude, en tout cas pas dans mon cas, je n’y pensais pas, je n’en faisais pas une obsession, mais ça venait, c’est tout. Comme ça. Elle cachait un truc, moi aussi, alors notre nature humaine nous poussait à nous poser des questions. « Je sais pas. J’fais un ange, c’est tout. Puis je crois pas en Dieu, de toute façon. » Menteur Nikita, tu vas à l’église trois fois la semaine. Alors si ce n’était pas parce que je croyais en Dieu, alors c’était sûrement pour essayer de me faire pardonner de quelque chose, c’était ma dernière tentative de rédemption. Quelque chose qu’elle voulait intensément savoir, sans pour autant se l’admettre. Et moi, la seule chose que je voulais intensément, c’était qu’elle ne le découvre pas. Enfin, ça et savoir ce qu’elle cachait, elle aussi. « Tu crois en Dieu, toi ? » dis-je d’un air presque étonné. Il n’y a que les coupables qui y croient, et en étant un, je savais de quoi je parlais. « En un type qui fait le tri après la mort, et quand t’as fait une connerie tu vas bruler en enfer… Autant dire qu’on est tous mal barrés. » Merde, avec elle il fallait que je choisisse mes mots, ce que je n’avais pas fait. Elle allait rebondir dessus, c’était couru d’avance.

FICHE PAR STILLNOTGINGER.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



amusement hivernal, nikita. Empty
MessageSujet: Re: amusement hivernal, nikita. amusement hivernal, nikita. Empty

Revenir en haut Aller en bas

amusement hivernal, nikita.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» amusement hivernal, nikita.
» neige et eau
» DALGLIESH & GAINSBOURG ✂ veiled amusement.
» Nikita Kotovsky ~ help me please, someone
» Coquet amusement et badinerie profane || Achille & Monsieur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE SIMS™ play with life. :: 404 ERREUR :: DEMOLIR LE TERRAIN :: Corbeille PWL 2.0 :: Cimetière rpgique-